Poison

Il y a plus d’un an maintenant que nous avons emménagé dans notre maison.
Et également plus d’un an que je n’ai pas vu ma mère.

Entre la vente définitive de l’appartement et l’achat de notre maison, il s’est écoulé environ 6 semaines, 6 semaines sans toit officiel, que nous avons passées chez mes parents. J’ai commencé un recueil des tweets que j’ai écrit pendant cette période, je ne sais pas si je le finirai, et le publierai un jour. Ce fut une période très difficile.

Pas juste difficile parce qu’on se retrouve à cohabiter à 7 dans une maison prévue pour 4, pas juste difficile pour les compromis à chercher pour bien vivre ensemble, pas juste un peu casse pied avec des bons moments dedans, non. Difficile et j’en suis sortie dans un état second, très souvent tellement à côté de mes chaussures que je me rappelais mal ce qui s’était déroulé dans une journée, parce que mon asthme est revenu, parce que mes bras se sont couvert de plaques d’eczéma au point de faire peur à une pharmacienne.

Pourquoi ? Avant le séjour, tout le monde semblait content à différents degrés. Les grands parents de nous recevoir, les enfants de passer du temps chez eux, mon mari plutôt neutre. Une seule personne en avait une peur panique : moi. Avec à peu près tout autant de culpabilité d’être la seule à craindre.

Jour après jour j’ai noté les piques, les remarques négatives, les allusions, les messages silencieux, les regards, l’omniprésence, l’impossible isolement. Le silence. Les bouderies. Les bonjours de plus en plus froid jusqu’à disparaître. Tout cela provenant de ma mère. J’ai aussi noté mon état. Les bras qui démangent. Le sommeil. L’asthme. La relative absence. La culpabilité, un puits immense, insondable de culpabilité…

Petit à petit dans les réponses à mes tweets est apparu le mot toxique. Ajoutant à la culpabilité de présenter ma mère sous un seul jour négatif. Nourrissant petit à petit une conscience que, peut-être, je n’étais pas l’unique responsable de ce qui n’allait pas dans cette relation, contrairement à ce que je pensais depuis 35 ans.

Je me souviens vivement de certaines scènes, de certains moments, et de certaines sensations. D’autres ne me reviennent qu’en relisant, et j’ai besoin de relire, comme pour me prouver que ça a vraiment existé, que ça n’est pas juste dans ma tête. J’ai besoin que mon mari le reconfirme, le rappelle. Et que ma sœur aussi le fasse.

Depuis j’ai lu, des articles (notamment le site daughters of narcissic mothers), des livres (notamment Echapper aux manipulateurs, la BD Manipulator). Regardé des vidéos, beaucoup de vidéos. Discuté. Avancé, reculé…

Je vois une psy, qui sans prononcer le mot m’a expliqué le mécanisme du traumatisme.

J’ai l’impression d’avoir tout inventé, tout modifié pour coller à une réalité sordide qui n’existerait que dans ma tête et dans mon corps. Et c’est exactement ce qu’elle dirait. C’est exactement ce qu’elle a dit, quand mari a essayé de discuter avec elle par mail. Il lui a envoyé de longs messages, plein d’amour, de propositions et de mains tendues. Ses réponses laconiques et froides n’ont été que pour dire que nous mentions, lui faisions du mal, comme tout le monde autour d’elle (je précise que mon père l’a quittée peu après notre départ, et que ma sœur et elle se sont fâchées il y a environ 9 ans).

Tu mens. Tu déformes tout. De toute façon j’ai toujours tort. Et toutes les formulations insidieuses pour dire « vous me faites du mal ». Ses mots, marqués au fer dans toutes mes cellules, qui disent que j’ai tort, que je dois changer, que je suis mauvaise, que je dois faire des efforts, que je ne suis pas assez. Encore. Encore. Encore. Encore.

2 réflexions sur “Poison

  1. Merci pour tes mots, qui font tellement écho chez moi!
    Je te souhaite de te reconstruire, un an sans contact cela doit faire du bien. J’ai fait exactement pareil au même âge (35) et depuis les interactions sont limitées au minimum, ce qui me va très bien.

    Des bisous!

    Nath

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s