Instants volés

Dimanche, après un week-end riche de vie sociale. La belette est à la sieste, le papa est parti courir. Mon fils veut grimper sur mon lit mezzanine.
On s’installe là-haut tous les deux.
On discute, on joue, on regarde, on commente.
Des gens passent dans la rue. Quand on se promène, est-ce qu’on pense à tout ce qui peut se passer derrière les murs des autres ?

Ce matin, les enfants et moi étions fatigués. Mon matelas était par terre, alors on s’y est installés. Musique, livres, et rien, aussi. Rien que nous trois. Des instants allongés tous les trois à rêver. Des instants à s’écraser les uns les autres en riant. Des instants à se chamailler un livre. Des instants ensemble, des instants chacun dans son coin. Des jeux des câlins et des tas de riens qui font se sentir si bien.

image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s