Marie

On parle beaucoup des dangers du virtuel, du côté pervers des réseaux sociaux, on dit même que sur le net, ce n’est pas la vraie vie.

Pourtant, sur le net, on rencontre aussi des vrais gens, et des vrais chouettes gens.

Ainsi, mon amie la plus proche, je ne l’ai vue qu’une seule fois.

Peut-être parce que c’est plus confortable de parler via un clavier. Peut-être parce que c’est plus facile d’être libre quand on est caché par un écran et quelques kilomètres. Certainement parce que quand on est maman au foyer, c’est pratique de pouvoir s’interrompre et de reprendre comme si de rien n’était, de lire quand on peut, de répondre quand on veut.

Au début, on s’échangeait des messages privés sur Twitter, qu’on devait découper en 15 ou 20 messages à cause de la limitation du nombre de caractères. On riait, et nos maris nous raillaient, des mails de notifications qui arrivaient par paquets.

Après, on est passées aux mails. Des mails d’une longueur impressionnante. Quand mon mari m’entendait tapoter frénétiquement sur mon clavier, il me disait « toi, tu écris à Marie !! ».

Enfin, on est passées à la messagerie instantanée.

On a plongé ensemble dans le tricot, on ne se lasse pas des photos de nos enfants… même si on essaie d’être raisonnables. Je parie que chacune, quand elle clique sur envoyer une photo, espère ne pas en faire trop.

Marie

Un échantillon Made in Marie

Je pourrai te parler des qualités de Marie, parce que quoiqu’elle dise n’avoir aucun intérêt, elle en a un bon stock. Mais elle n’aimerait pas ça. Et je crois que le plus beau cadeau que je puisse lui faire, c’est de la laisser libre d’être, de changer de qualités, de changer de défauts, si elle en a envie.

Avec le temps, on se parle moins. C’est la vie, c’est nos nains, c’est nos mains très occupées, surtout à l’approche des fêtes de fin d’année. Peut-être aussi parce que les sujet se tarissent forcément avec le temps, mais ça n’est pas bien grave. Je ne ressens pas de lassitude, et j’espère qu’il en est de même pour elle, et pour longtemps. Chacune sait que l’autre n’est jamais très loin de son clavier, pour se remonter le moral, pour partager un fou rire, une angoisse, un coup de cœur.

Voilà enfin ma réponse à ton article 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 réflexions sur “Marie

  1. bcp de gens critiquent les rencontrent virtuelles mais ma foi c’est plutôt parce que c’est nouveau ! et encore maintenant c’est ancré … je me souviens des chats de la fin des 90’s début 2000 où on était très critiqué ! je n’y ai jms rencontré de mecs mais bcp d’amis et eux se sont même mariés avec des rencontres dites virtuelles ! pourtant à l’époque meetic n’existait pas mais cela prouve bien que les rapports humains n’y sont pas tant déshumanisés 😉 j’ai fait de belles rencontres dps que je blogge … aussi !

    J'aime

  2. J’ai aussi fait de chouettes rencontres. Il y a même une bloggeuse qui m’a fait l’immense faveur d’acheter mon bouquin, alors qu’elle ne me connaissait pas…
    Je suis bien contente que Marie et toi vous vous soyez rencontrées. les amies, c’est précieux!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s