Râler moins, rire plus

J’ai réussi ma première journée sans râler ! Elle fut suivie d’un week-end de râlage intensif, mais ce n’est pas grave, je trouve que c’est une grande étape.

Je crois qu’il y a une part de moi qui veut sans arrêt prouver que je ne vaux rien, ce qui fait que chaque réussite doit être suivie d’un échec. Nonnnn c’est pas vrai, tu n’en es pas capable, regarde ! C’est une difficulté en plus, mais je m’accroche… (Facile à dire une fois que c’est passé !)

Après cette première journée sans râler, j’ai eu envie de faire un petit bilan. Parce que même si la route est longue, il n’empêche que chaque jour est l’occasion de découvertes et de petits bonheurs qui valent tellement la peine de la prendre…

Il y a des moments d’euphorie, comme ça, juste pour rien, juste parce que la vie est belle.

Il y a beaucoup plus de motivation à me bouger les fesses plutôt qu’à gémir sur la situation. Vu qu’on a vidé l’intégralité de plusieurs meubles au milieu du salon pour nos travaux, je ne peux pas vraiment dire que ça se voit, mais ce n’est pas grave, quand tout ça sera rangé, ça se verra beaucoup 🙂

Je ris plus souvent ! Je dois dire que je ne m’y attendais pas, et c’est hier soir que ça m’a frappée quand je riais devant une série. Mais c’est logique : c’est plus facile de rire quand on regarde ce qu’il y a de bien autour de soi, que quand on se morfond !

Je fais du ménage… et pas seulement dans les placards. Pour arrêter de râler, il ne suffit pas de se dire aujourd’hui je prends sur moi et je ne râle pas, ça ne fonctionne pas, ou pas longtemps. Il faut aussi identifier les zones à haut danger de râler et les éviter autant que possible. Ca veut dire ne pas surfer le soir sur une machine qui est lente en fin de journée. Ca veut dire manger avant les enfants, avant d’avoir très faim. Ca veut dire repousser une réparation fine quand je sens que ma patience n’est pas là, etc, bref, essayer de prendre les devants.

Et enfin, ma gestion de la colère a complètement changé. Je continue de croire que la colère déboule lorsqu’on n’a pas assez pris les devants (et ce n’est parfois pas possible), mais je ne m’en veux plus. Je crie un bon coup, je balance un coussin à travers la pièce, et voilà ça va mieux on n’en parle plus. Je n’essaie plus de retenir, mais j’essaie de canaliser afin de ne pas dire des choses que je regretterais. Je me concentre à verbaliser ce qui m’énerve le plus simplement possible (en ce moment c’est souvent « mais j’en ai maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarre de ce bordeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeel »).

Moi qui me pensais peu créative, surtout en matière de jeux, j’en trouve finalement facile avec mes enfants, parce qu’avec ce défi, j’apprends à lâcher prise, et à tester plus de choses sans jugement.

Et enfin, ma dernière grosse victoire se situe autour du tricot actuel, un châle dont je n’ai pas encore parlé sur le blog tricot, sur lequel je cumule les écueils. D’habitude, chaque difficulté s’accompagne d’un je suis nulle, j’arrête tout, et je mets un long moment à m’y remettre. Mais là j’enchaîne, même si une part de moi continue à dire des choses du type « tu ferais mieux d’utiliser la laine pour autre chose » « de toute façon tu le porteras jamais », je continue à chercher mes solutions, et ça représente une belle avancée pour moi 🙂

Depuis que j’ai commencé, j’ai envie d’emmener tout le monde avec moi dans le défi. Il est à la fois très simple et compliqué. Il est dur parce que c’est long et parfois décourageant d’essayer de se changer. Mais il est facile parce que, finalement, il « suffit » de le décider pour commencer à avancer. Allez, viens avec moi !!

Publicités

2 réflexions sur “Râler moins, rire plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s