Journal de pensées positives

Un cadeau à se faire chez Amazon par exemple (clique !)

Un cadeau à se faire chez Amazon par exemple (clique !)

En découvrant l’éducation non violente, tout un champ de réflexions s’est ouvert. De nombreuses lectures de livres, d’articles de blogs, d’articles du magazine Peps, qui ont construit peu à peu la réflexion qui aboutit à cet article.

L’idée est née et s’est nourrie de mots, d’images, d’autres idées, de pensées.

C’est difficile de résumer sans t’assommer de détails, je vais juste en mettre quatre en vrac :

– Pour apprendre, il faut se tromper, et se tromper n’est pas un échec ni une faute : pourquoi critiquer l’erreur, lui donner un jugement négatif ?

– Pour avoir confiance en soi, il faut regarder ce qu’on fait de bon, ce qu’on est de beau.

– Pour apprécier chaque journée, il faut regarder ce qu’elle nous apportent de bon, et non pas tout ce qu’on n’a pas réussi à faire.

– Pour apprécier la vie, il faut apprécier tout ce qu’elle nous offre là-maintenant-tout-de-suite, pas demain, pas quand je serai guérie de mon rhume, pas quand la belette marchera, pas quand on aura refait le salon, pas dans cinq minutes.

J’ai entamé la lecture du livre J’arrête de râler, que j’avais dans mon placard depuis un moment. Ce genre de livres, il faut les lire quand on se sent prêt à recevoir le message. J’étais prête. Je pensais le lire en entier, voire le relire, avant de me lancer. Mais il m’a convaincue de ne pas le faire. Je ne l’ai pas terminé, et je commence déjà à travailler, à revenir en arrière, à relire, à essayer, à réapprendre.

Arrêter de râler ce n’est pas si simple. Arrêter de critiquer, de se plaindre, de ronchonner, il faut le vouloir, il faut le comprendre et beaucoup rater.

J’ai envie de partager ce chemin avec toi lecteur, lectrice ! J’ai envie que tu m’aides à tenir le coup, parce que ça vaut le coup. J’ai envie que tu partages tes expériences. J’ai envie de te faire réfléchir, si ça te parle. J’ai envie de partager mes réussites et mes ratés.

Alors j’ouvre une nouvelle catégorie « pensées positives » où tu pourras retrouver toutes mes réflexions à ce sujet.

J’espère que tu as envie de me suivre dans ces réflexions.

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un petit instant vécu hier soir. Je suis enrhumée, et hier j’avais accumulé de la tension et des courbatures dans le cou et les épaules. Je suis partie à la douche en m’apprêtant à dire « je vais à la douche, j’ai mal partout », et je me suis arrêtée un instant. Je me suis dit : je vais véhiculer un message de lassitude et de négativité, je m’apprête à râler. Qu’est-ce que je peux dire à la place ? Et je suis restée plantée à l’entrée de la salle de bains quelques instants, avant de dire : « je vais à la douche, l’eau chaude va me faire du bien ».

Qu’est-ce que ça change ? Peut-être pas la face du monde hein ? Eh bien, je suis entrée dans ma douche contente à l’idée d’aller me délasser, plutôt que râlant à propos de mes muscles douloureux. J’y suis allée avec le sourire plutôt que les sourcils froncés. Cette « simple » variation a rendu le moment beaucoup plus agréable, et m’a permis de l’apprécier et d’en profiter encore plus.

Qu’est-ce que tu en penses ? Est-ce que tu crois que toi aussi il y a des moments de ta journée que tu pourrais appréhender de manière plus positive ?

Publicités

8 réflexions sur “Journal de pensées positives

  1. Oui, je pourrais, et j’essaye.
    Et c’est drôlement agréable de regarder le positif dans ma vie – et je n’ai pas l’impression d’être naïve ou d’occulter le négatif (c’est ce qu’un ami me dit régulièrement).
    Je fais un choix conscient, ce qui n’est pas pareil pour moi.

    J'aime

    • Parler du positif n’empêche pas de voir le négatif, je ne trouve pas que ça soit être naïf. J’aime bien ta formulation du choix conscient : on peut tout à fait être conscient du bon et du mauvais d’une situation, et décider de se focaliser surtout sur le bon, surtout quand on ne peut rien faire pour le mauvais

      J'aime

  2. C’est un beau travail que tu entames là. Bravo!!!

    J’ai toujours été assez positive dans ma façon d’être et de voir les choses (sauf dans le creux de l’adolescence, mais ça c’est autre chose), mais depuis quelques années j’essaie au maximum de cultiver cette façon d’être, cet état d’esprit. Je ne suis pas strictement ce précepte, mais j’essaie….et j’en suis très heureuse! Ça m’a valu des réflexions/moqueries/désagrément « amicaux »(mais des « amies » comme ça, on s’en passe très bien!!), mais je sais qu’entre eux et moi, c’est moi la plus épanouie 😉

    Bon chemin ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s