Des pâteuh, des pâteuh, oui mais des pâtes bien cuites !

Il est peut-être temps que je t’explique pourquoi la création du club de cuisine me faisait peur.

Si tu te rappelles un peu la réalisation de la galette de pomme de terre, tu sais déjà que j’ai comme un problème de… maîtrise des outils, et de concentration. Ahem.

Il te faut savoir qu’en dehors des recettes maîtrisées, et des desserts en général, la cuisine et moi on se cottoie le temps de me servir un verre de jus d’orange.

Ca ne doit faire qu’un an ou deux que j’accepte d’utiliser une cocotte minute, parce que j’ai toujours peur que ça m’explose à la figure.

Et s’il y a bien une recette bateau facile à maîtriser, normalement, c’est de se faire cuire des pâtes !!! Non ?

Non !!!!

Dans notre premier appartement, il y a de ça quelques années, il a bien fallu que je m’y mette, alors j’ai commencé simple. Je mets mon eau à bouillir avec un peu d’huile, et je vaque le temps que ça chauffe.

Je reviens constater l’apparition de bulles prometteuses, mais je lui trouve une drôle de tête, à mon eau huilé. Je refais les étapes dans ma tête, mon regard glisse sur la bouteille d’huile, qui est jaune.

Et qu’y a-t-il de jaune aussi près de la bouteille d’huile ?

Le Paic citron, eh oui.

Bizarrement pour les patates, en général ça se passe plutôt bien. Qu’elles soit pré-cuites au congélateur, à éplucher, à rissoler ou à frire, c’est rare que je me plante.

Mais peut-être que depuis l’affaire du Paic citron j’ai contracté une malédiction ?????

Toujours est-il que ça s’enchaîne !

On a par exemple les spaghettis mi-cuits. C’est-à-dire les spaghettis que tu mets dans l’eau bouillante, qui dépassent, et que tu oublies de venir plonger en entier quand ils ont un peu ramolli. Alors évidemment on peut faire comme mon tricheur de mari qui les casse en deux, sacrilège !!!!

On la plâtrée qui n’arrive pas à cuire parce que j’ai pris une casserole trop petite.

Les pâtes grillées-cramées ou bien encore froides.

Et surtout, SURTOUT, les pâtes pas assez cuites. C’est ma grande spécialité, ptetre que j’ai trop faim pour attendre, je ne sais pas, mais……

A côté de ça, le framboisier ne me fait pas peur.
‘Faut pas chercher à comprendre… Je suis maudite des pâtes, voilà !

Et je remercie chaleureusement Grana qui, avec son merveilleux gâteau schtroumpf, me soutient dans la difficile voie des recettes… je peux dire ratées, hein ?

L’image vient de .
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

8 réflexions sur “Des pâteuh, des pâteuh, oui mais des pâtes bien cuites !

  1. Rhô le paic citron, excellent !
    Cela dit, ça m’arrive de mettre de l’huile dans des anciennes bouteilles de paic, car je trouve que ça ne fuit pas et ne coule pas partout… bref, ça aurait pu m’arriver… sauf que je range pas le paic au même endroit que l’huile en fait !

    J'aime

    • C’est pas bête, les bouteilles d’huile finissent toujours par être toutes collantes… Mais là ça serait quand même vraiment tenter le diable avec moi hihihi

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s