Des grosses nouvelles en vrac

Cher lecteur,

Tu as du remarquer, puisque tu cliques avidement sur mon site tous les jours pour lire mes aventures et celles du nain, que les articles se sont fait rares.

Je voudrais bien te dire que c’est paske je profite grave trop de la vraie vie, que tout est merveilleux et que du coup j’ai trop pas le temps d’écrire. Que je t’aime bien mais que j’ai bien mieux à faire.

Mais en vrai, c’est surtout que la période a été houleuse.

Il y a un mois et demi, je signais un contrat d’assistante maternelle.

Il y a un mois et demi, j’apprenais que je suis enceinte.

Les deux sont pour l’instant liés dans ma tête. Parce qu’en raison de la seconde nouvelle, je me suis fait licenciée avant la fin de la période d’essai, et que ça s’est mal passé.

Mais genre, mal passé quoi. Avec échange de mots doux, menaces diverses, apparition de contractions, somnifères, conciliation (ou pas d’ailleurs).

Je ne vais pas entrer dans les détails parce qu’il m’est nécessaire de mettre ça derrière. Parce qu’il m’est intolérable de continuer de lier dans ma tête les mots grossesse et licenciement. Que c’est juste triste qu’un bébé vienne au monde avec ça sur la tête.

Nous partons dans la famille faire une coupure nécessaire.

Je n’avais pas l’intention de t’annoncer les choses comme ça. Mais je n’avais pas envie de laisser le vide pendant ces deux semaines où je ne pourrai pas facilement poster.

J’avais imaginé un article intitulé : méfie toi, pour le second bébé ça peut marcher vachement vite. Pask’on m’avait dit ça et que je m’étais dit que ça serait bien mais qu’il valait mieux ne pas trop y compter. Et qu’en fait effectivement ça a marché vachement vite.

Peut-être que je reviendrai te faire un plus joli article, disant mon bonheur de porter à nouveau la vie, les craintes qui vont avec, mais surtout la joie pask’une nouvelle vie qui s’annonce, elle devrait avoir une grande place, une vraie, une belle.

Allez on va dire que maintenant j’arrête de pleurer, et que je fais les valises.

Je te dis à dans deux semaines, et si vraiment je te manque trop sache que je consulterai mes mails (et pour les Twitter-addict, les DM, puisqu’ils arrivent sur la boîte mail) et y répondrai avec plaisir.

Bisous, et ne fais pas trop de bêtises en mon absence, hein !?

(L’image vient de .)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

33 réflexions sur “Des grosses nouvelles en vrac

  1. Alors moi aussi, je te fais part de toutes mes félicitations pour cette très heureuse nouvelle! Je comprends ta déception pour le reste et j’imagine que ce n’est pas facile à vivre. Mais dans le fond, le plus important, c’est ce nouveau bébé non? ^^ Et bonnes vacances!

    J'aime

  2. Félicitations pour ta grossesse !

    Pour le reste, malheureusement la maternité (et qui plus la grossesse) et la reprise d’une vie professionnelle sont extrêmement difficiles à mener de front. C’est triste et injuste, je le sais (il y a un an je vivais une discrimination professionnelle évidente pour cause de naissance…), et j’imagine combien ce doit être difficile à digérer, et combien tu dois douter de toi et de tes choix.
    Je crois qu’il faut essayer de garder la tête froide et de voir le coté positif de l’affaire. Gérer 2 petits en étant enceinte, ça n’aurait pas été facile, je ne t’apprends rien… J’ai cru comprendre aussi que les rapports avec les parents n’étaient déjà pas évidents… si ça n’avait pas été la grossesse, ils auraient probablement trouvé autre chose.

    Financièrement, tu peux essayer de faire le raccord avec tes droits au chômage restants. On avait le même métier et nos petits bouts sont nés à la même période, donc j’imagine qu’il t’en reste aussi. En cas de grossesse, les conseillers Pôle Emploi sont quand même assez compréhensifs s’ils voient que tu as un projet clair et très motivé pour après. Au pire, tu vas aux entretiens qu’on t’impose même si personne ne t’embauchera car ta grossesse se verra, on ne pourra rien te reprocher… Je sais que ce n’est pas l’idéal, mais je te dis ça pour avoir été dans cette situation compliquée : j’ai fait 6 mois de chômage juste avant mon congé mater, puis pris un congé parental rémunéré par la caf, et ensuite refait 6 autres mois de chômage (j’y suis toujours). Je suis toujours tombée sur des conseillers réalistes et humains (ça existe) qui ne m’ont pas demandé l’impossible, mais il faut bien expliquer ta situation et mettre en avant le projet de reprendre ton activité après la naissance.

    Je te souhaite un bon courage et repose toi bien en famille, désolée pour le pavé 😉

    J'aime

    • J’aime bien les pavés moi 😉 Merci de ton message
      Ca c’est sûr, le doute de moi et des choix a été difficile. Heureusement la coupure a aidé à passer à autre chose. De toute façon, du côté de cette profession, je ne peux rien faire avant plusieurs mois, alors autant les utiliser à bon escient… (on va essayer en tout cas !)
      Concernant le chômage, malheureusement je n’ai aucun droit ouvert. Je suis partie de ma boîte en congé parental (donc pas de chômage), et concernant ass’ mat’ c’est une fin de période d’essai (donc encore pas de chômage).
      J’aurais bien aimé me faire licencier de mon entreprise, d’autant que des plans de licenciement importants ont eu lieu. Mais je ne suis pas virable en congé parental, et de toute façon ils n’ont aucun intérêt à le faire : je ne leur coûte rien du tout :/
      En revanche tu as bien raison de diffuser cette info, il y a peu de femmes qui savent qu’elles peuvent suspendre leur chômage pour prendre un congé parental

      J'aime

      • Je pensais que tu n’étais plus en congé parental en fait, vu que que le clca est de 6 mois maximum pour un 1er enfant. Mais c’est vrai qu’on confond souvent à tort le clca (rémunération de la CAF) avec le congé parental en lui-même (qui lui est régi par le droit du travail).
        C’est vrai que ton employeur n’a pas d’intérêt financier à te virer. Mais au fond il n’a pas non plus intérêt à garder une salariée qui serait démotivée au boulot à son retour de congé parental… 😉 l’intérêt d’un patron est d’avoir des salariés motivés, investis, disponibles, etc… enfin, tu sais comme moi comment ça fonctionne en ssii. Donc avec de bons arguments (leur faire comprendre que tu seras un boulet pour eux s’ils te gardent), ils accepteraient peut-être une rupture conventionnelle si tu leur demande. Ce n’est pas interdit pendant un congé parental. Bon, étant enceinte, tu es salariée protégée donc la procédure est un peu plus tortueuse, mais pas impossible, il faut juste demander l’accord du CE puis l’autorisation de l’inspection du travail. C’est plus long, mais tout à fait faisable. C’est justement par cette procédure de rupture conventionnelle que j’ai quitté mon boulot alors que j’étais salariée protégée aussi.

        J'aime

      • En fait je pense qu’ils comptent sur une démission à mon retour plutôt qu’un licenciement maintenant. Mais j’ai probablement le grand tort de supposer sans tenter ma chance, il faudrait que je me pousse aux fesses, paske ça vaudrait la peine !… Y’a plus qu’à quoi 😀

        J'aime

  3. Bonnes vacances car, en effet, tu sembles en avoir plus que besoin !!
    C’est vraiment triste que tes premiers pas dans ta nouvelle vie d’assistante maternelle se soient passés ainsi.. J’espère que tu oublies vite ces mésaventures.. Prends bien soin de toi et de la nouvelle petite vie que tu portes !!

    J'aime

    • Merci 🙂 Les vacances ont bien aidé à prendre du recul par rapport à ass’ mat’. J’ai un peu de temps devant moi pour envisager de continuer ou de faire autre chose

      J'aime

  4. Ça faisait un moment que je n’étais pas venue chez toi …
    Félicitations pour cette jolie nouvelle, j’espère que tu n’es pas trop fatiguée. Pour le reste j’espère que ça s’arrange ou que du moins cela t’affecte moins.
    À bientôt …

    J'aime

    • Merci ! Fatiguée oui, avec les problèmes de thyroïde c’est un peu devenu la routine, mais bon c’est pour la bonne cause 😉
      Pour le reste, comme dans la chanson, avec le temps va, tout s’en va…

      J'aime

  5. Coucou!
    han je débarque ne m’en veux, je viens enfin prendre le temps de lire ton blog, j’avais suposer que tu étais enceinte, j’en ai la certitude, donc Félicitation! et désolé pour ton boulot (pas enceinte mais en essai moi j’ai eu affaire a de la discrimination, des menaces, du harclèement alors que je faisais un fiv du coup j’ai été en depression et demissionner) donc je connait ! et ca arrive mm sans etre enceinte c scandaleux…surtout je te souhaite bon courage ma belle! et ne doute plsu de tes choix! a bientot!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s