Club de cuisine : oignon, ou la recette de la presque misère

Alors bon déjà j’ai failli être en retard. Mais tu sais, c’est pas pour rien que dans les règles j’ai mis que les recettes seraient publiées A PARTIR du 20 😛

Ensuite comment te dire. Même si la cuisine ne t’intéresse pas, y’a moyen que tu rigoles en lisant cet article…

Parce que sache, cher lecteur, que le soir d’une journée pas terrible n’est PAS le moment idéal pour se lancer dans une recette qu’on n’a jamais fait. Surtout quand on s’en sort en desserts mais qu’on part de très loin pour le reste (j’ose même pas te raconter).

La recette ? Galettes de pomme de terre.

4-5 pommes de terre, 1 gros oignon, 1 œuf, 2 cuillers à soupe de farine (ou 3 dans mon cas), sel, poivre, huile.

Mise en œuvre, étape 1 :

Eplucher les pomme de terre et l’oignon, et les râper finement.

Oh pas de problème je mets tout au mixer :

Alors bon en vrai j’ai arrêté très vite et couper grossièrement, parce que la technologie c’est chouette mais ‘faut pas trop lui en demander quand même :

Et puis voilà on appuie sur le bouton et c’est cool !

Sauf… Quand on utilise une lame au lieu d’une râpe.

Parce qu’au lieu d’avoir des patates et un oignon « râpés finement », on obtient une merveilleuse, une magnifique, une appétissante (hum…) !!!!!…. bouillie. Avec quelques gros morceaux parce qu’on a interrompu la chose.

Bon, eh bien on va sauver les meubles et changer de lame, comme ça le reste sera râpé !

… Ou pas, parce que je n’ai encore pas pris la bonne lame, et que j’ai fait des lamelles. SOUPIR.

Et là j’attrape ma maladie favorite, celle qui me guette toujours au coin de l’œil, j’ai nommé LA CHOUINE.

Ouiiinn chériiiiiii c’est tout foutuuuuuuuu !!!

Super mari, stoïque, dit que c’est po grave on passe à l’étape 2 :

Se débarrasser de l’excédent d’eau. Super mari prend les choses en main, c’est le cas de le dire. On presse pour assécher un peu la chose :

Etape 3 :

Ajouter l’œuf, la farine, le sel (j’ai mis du gros sel) et le poivre et mélanger.

Mari va donner à manger au nain en me disant que je le fais et qu’il revient.

Bon allez Vaallos ça devrait aller là quand même ? Nan ?

… L’œuf m’éclate dans la main, la moitié du blanc finit sur le plan de travail.

Bien bien…

Etape 4 :

Huiler une poêle et mettre environ 4 cuillers à soupe de préparation. Dorer des deux côtés.

Naturellement, attendre qu’un côté soit cuit avant de retourner. Pas comme moi. Sinon c’est tout casséééééé

Etape 5 :

Allez c’est la plus facile celle-là : MANGER !!

Et en plus, c’était très bon…


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions sur “Club de cuisine : oignon, ou la recette de la presque misère

  1. Pingback: Des pâteuh, des pâteuh, oui mais des pâtes bien cuites ! « Vaallos est bavarde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s