Mes couches lavables à l’épreuve du temps et du nain

Un nain de 11 mois en couche lavable, ça donne quoi ?

Résumé des épisodes précédents : j’ai fait des couches lavables de type TE1, c’est-à-dire que ça a la forme d’une couche sauf que c’est du tissu PUL à l’extérieur (imperméable), coton à l’intérieur, bambou très absorbant entre les deux. Et que ça se lave donc, comme tu l’auras deviné paske t’es trop fort.

Pour plus de détails, cherche un peu sur le blog, mais ne mets pas le bazar, j’ai tout rangé !! Ou alors clique (t’as vu comme je suis sympa avec les feignasses ?).

Tout d’abord, l’épreuve du temps : comment vieillit une couche lavable ?

Ma foi je dois dire qu’elle s’en sort plutôt bien. Contrairement à mon mari qui a trouvé son premier cheveu blanc (avec ravissement, soit dit en passant (et c’est pas ironique !)), elles sont plutôt beaucoup moins blanches qu’au départ, du moins du côté du coton, mais ça se soigne très bien.

Le PUL est resté immaculé. La face interne accuse le coup mais il fait son travail : y’a rien qui passe.

Le coton s’est taché mais un petit bain de javel de temps en temps et on n’en parle plus.

Les inserts en bambou sont toujours fidèles au poste et en un seul morceau, malgré que je ne les ai jamais surfilés. (Rappelle-toi, c’est ce qui me tracassait le plus quand on m’a dit que je ne repartirais pas tisuite de la maternité. Comme quoi j’étais super consciente de ce qui allait se passer. )

Aucune pression n’a lâché. Il n’y a qu’une couture qui doit être refaite.

Donc la couche TE1 made in moi se porte plutôt bien.

L’épreuve du nain à présent !

Tu te doutes que la vessie d’un nain de 11 mois n’est pas la même que c’est d’un nain de 6, et que par conséquent, la vidange devient plus importante.

Et là, c’est le drame. CA FUIIIIIIIT. Le coton draine l’urine jusqu’aux bords, et ils ont beau être protégés, le nain bouge, et ses vêtements en prennent un coup.

Il faut donc changer l’intégralité du nain. Quand on sait comme il adooooore être sur le dos, c’est un réel bonheur partagé de complicité et de tendresse. AHEM.

Bon. Ca ne fuyait pas à chaque change non plus, mais plus le temps passe, et plus on se rapprochait d’une fuite par jour. Et bon, ça finit par faire beaucoup de lessive supplémentaire.

Conclusion ?

Kékonfait ?

On épaissit l’insert ? Nan. Ca lui fait quand même déjà de bien grosses fesses, et l’insert plié en 4 n’est pas toujours simple à rentrer dans la couche. Enfin, surtout pour les mains de mon mari, moi je n’ai pas ce problème 😛

On arrête tout ? Nan ! Après avoir fait la pub de la CL partout, ça me ferait mal au fondement ! Je ne veux pas m’avouer vaincue, screugneugneu ! Et puis je pense à Dame Nature. Le problème quand tu mets un pied dans l’écologie, c’est que tu as du mal à en sortir.

On change de modèle ? Oui ! On va passer à la couche classique + culotte de protection. Ca veut dire quoi pour les novices ? Ca veut dire qu’on fait une nouvelle couche, même forme que celle-là, mais tout en micro-éponge de bambou, afin d’avoir encore plus d’absorption. Et qu’on ajoute autour une culotte en PUL, toute fine, dont le travail est d’éviter aux vêtements d’être trempés.

On l’achète tout fait ? Noui ! J’ai fait les couches moi-même et acheté les culottes de protection sur le site Maman Naturelle. C’est revenu à environ 135 euros contre… 400 si j’achète tout déjà fait (neuf).

Et les finances alors ? Malgré cette nouvelle dépense, ça reste plus économique que de passer aux couches jetables.

Et ça marche ?

Complètement. Plus de souci de fuite. Les couches + insert absorbent bien, et ça devrait aller en s’améliorant puisque le bambou met une dizaine de lavages pour atteindre son absorption maximale. Les culottes sont bien hermétiques, il y a un double élastique sur le côté qui permet de bien s’ajuster autour de la cuisse.

C’est un peu plus contraignant que la TE1 puisqu’il y a une manipulation supplémentaire. La couche est plus épaisse.

Du coup, si au début j’ai regretté de n’avoir pas utilisé cette méthode dès le début, je me suis rapidement dit que ça aurait vraiment fait trop gros sur un tout petit, alors que là ça n’est pas choquant.

De plus, si la famille vient à s’agrandir rapidement, il y aura besoin de mettre des CL sur deux nains, alors c’est pas plus mal 🙂

A suivre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 réflexions sur “Mes couches lavables à l’épreuve du temps et du nain

    • Je comprends que ça puisse impressionner. Surtout que quand on les achète toutes faites, ça représente un gros investissement, alors si on n’est pas sûre d’utiliser on se dit que ça fait beaucoup d’argent… En tout cas pour le prochain, tu sais où me trouver en cas de questions ;P

      J'aime

  1. Awé carrément la couche + culotte O.O là ça va pas être possible pour moi, la Nounou avait déjà tiqué pour les lavables tout petit, va falloir que je rachète des inserts mais je ne sais pas qui/quand/quoi/comment, enfin pour le moment ça ne fuit pas pour moi (d’un autre côté je le change toutes les 2h30 contre 3h chez la nounou). Tout cas top, au moins je sais ce qu’il m’attend dans 3 mois lol

    J'aime

    • Elles sont comment les tiennes ? Des TE1 sans insert ? Ca m’épate, je veux bien étudier le modèle 🙂
      Pour les inserts ça dépend de ce que tu veux. Ici micro-éponge de bambou plié, même pas surfilé, y’a juste eu à couper les rectangles.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s