Le droit de ne pas être au top

Hier j’ai lu cet article de A la mère si… et il a réveillé une envie d’article râlage.

 

En tant qu’être humain, je revendique le droit de n’être pas au top H24, toute l’année.

 

Je pense à ces publicités pour des médicaments pour être au top même quand on est malade : pouvoir aller faire son tennis, suivre les réunions etc.

Eh bien je dis NON. Quand on est malade, on se repose, on annule son sport, et quand on le peut on reste chez soi. Histoire d’au moins éviter de refiler ses microbes à tout le monde !

Qu’est-ce que c’est que cette manie de vouloir être à 100 à l’heure en permanence ? Qu’est-ce que c’est que cette manie de vouloir plier notre corps à notre emploi du temps ?

Alors bien sûr on n’a pas toujours le choix, on ne peut pas prendre un arrêt maladie à chaque goutte au nez, mais est-ce qu’on ne pourrait pas s’écouter un peu plutôt que de toujours lutter contre ses sensations ??

 

Je pense à ce sujet qui est revenu dans plusieurs conversations et émissions récentes : être au top même pendant les règles.

Il faudrait absolument adorer ses règles, ne les voir que comme un symbole merveilleux de notre féminité, kiffer cette semaine et surtout bien sûr, faire l’amour même pendant ses règles. Si ce n’est pas le cas, eh bien c’est qu’on a un problème, qu’on n’est pas normale, qu’on n’aime pas son corps, qu’on n’aime pas être femme, qu’on a un tabou.

Mais NON quoi !!

D’abord je ne vois pas ce qu’il y a de si terrible à admettre qu’une semaine par mois on est un peu flapies. Paske je sais pas vous mesdames, mais moi c’est pas la semaine où j’ai envie d’aller en boîte jusqu’à très tôt le matin. Et pourtant j’aime bien mon corps, j’aime bien être une femme, et justement parce que j’aime bien mon corps, j’essaie de l’écouter.

Ensuite, je ne vois pas ce qu’il y a de si terrible à dire qu’on n’aime pas avoir ses règles. Pour ma part j’ai la chance qu’elles ne soient pas très douloureuses. Et pourtant même comme ça ben je vous le dis, c’est casse-pieds. Casse-pieds de surveiller la culotte à l’approche de la date de crainte d’avoir une tâche qui non seulement se verrait de l’extérieur mais en plus contraindra à une lessive à la main. Casse-pieds de changer les protections. Casse-pieds de craindre la fuite.

C’est pas pour autant que je déteste mon corps et que je rêve d’être un homme. Je vais bien, merci…

 

Et pour ce qui est du tabou, du fait de se faire discrète ou de ne pas en parler, ben… Oui, mais j’appelle ça de la pudeur et du respect d’autrui. Je ne raconte pas à tout le monde quand je suis constipée. D’abord tout le monde s’en fout, et ensuite ça évite que les gens vous regardent de travers quand vous allez aux toilettes. Et pourtant c’est pas honteux d’être constipé, si ? Ben là c’est pareil…

 

Donc je le redis, je revendique mon droit à ne pas être au top de ma forme quand j’ai mes règles, et je n’estime pas que j’ai un problème à résoudre avec ça.

Scrogneugneu !

Publicités

24 réflexions sur “Le droit de ne pas être au top

    • C’est pas toujours drôle de subir les baisses d’énergie, mais c’est tellement meilleur quand on peut se cocooner plutôt que se forcer à… !

      J'aime

  1. 100% d’accord avec toi !

    c’est vrai, on ne peut pas forcément se mettre en arrêt au moindre rhume. mais n’empèche qu’on guérit mieux et plus vite quand on prend le temps de se reposer. sans compter en effet la contagion évitée, tout bénéfice pour tout le monde.

    quant aux règles, perso je ne dirai pas que je n’aime pas ça mais c’est clairement pas ma période du cycle préférée.
    et faire l’amour à ce moment là, pour moi c’est inenvisageable.
    pour ce qui est des protections à changer / gérer, je suis ravie d’être passée à la cup. (mais faut que je change de taille, semblerait que grossesse & accouchement aient modifié le dedans de moi hum)

    J'aime

      • il y a peu, je t’aurais dit : c’est génial, on ne sent rien, jamais de fuite.
        vu mes expériences récentes, je rajouterai : à condition que la cup soit à la bonne taille.
        depuis mon RDC, la mienne est visiblement trop petite, ce qui fait qu’elle se positionne mal et fuit. il faut que j’en change.
        mais franchement, après avoir essayé ça, pour moi il est hors de question de revenir aux tampons ou serviettes.

        J'aime

      • C’est vraiment tentant, surtout si aucune fuite. Car je ne me voyais pas mettre une cup ET une serviette pour les fuites, ça serait ballot 😛

        J'aime

  2. sujet très intéressant, en plus que je connais mal, car j’ai la chance, enfin maintenant je le vois comme cela de ne pas avoir de regle et meme etant jeune c’etais vraiment mais alors vraiment pas regulier, mais bon j’ai tout de meme eu 3 enfants

    J'aime

  3. Je suis à mille pourcent d’accord avec toi : s’aimer et aimer son corps, c’est l’écouter et le respecter et non le forcer à être au top, H24 ! 🙂

    Merci pour ce billet qui fait du bien ! 😀

    J'aime

  4. rien à ajouter ! entièrement d’acord surtt qu’en ce moment je galère vraiment avec mon stérilet ! un futur post en réponse à celui que j’avais fait après l’avoir fait poser !

    J'aime

  5. C’est clair, je ne suis pas au top de ma forme quand j’ai mes règles non plus!

    Et franchement, j’ai une cup depuis 3 ans, et c’est le top pour moi!! Si tu as des questions, tu sais où me trouver 😉

    J'aime

  6. Hey les filles ??… Stérilet hormonal : zéro règle depuis 2 ans et oh putain que ça me manque pas !!!! Bon par contre j’ai toujours un caractère de merde H24, mais là je peux pas lutter : chieuses de mères en filles depuis 3 générations 😉

    J'aime

    • Non mais c’est fini de crâner oui ? 😛
      Ce qui est dingue, c’est de découvrir les différents types de contraception sur le net. Chez les gynécos que j’ai côtoyés, ça a toujours été pilule, on m’a même pas parlé du reste !

      J'aime

      • Sinon j’ai fais pilule micro-dosée de 17 à 27 ans, puis patch après chaque grossesse (environ 1 an) en attendant possibilité de poser stérilet hormonal. JE conseille, même si ma super Gygy m’a certifié que certaines femmes le faisaient enlever dans la première année car elles ne se sentaient plus femme avec cette absence de règles !! On croit rêver, hein ?….

        J'aime

      • La seule fois où j’ai osé parler du patch je me suis faite engueuler, parce que ce n’était que pour les personnes ayant des problèmes de digestion, et qu’il fallait arrêter avec ces spots de pub qui lui amenaient plein de questions pourries. Ambianccccce !!
        Sinon je veux bien croire que certaines femmes sont mal à l’aise sans règles, par contre j’aimerais qu’on arrête de considérer que dans le cas contraire, on a un problème !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s