Et toi, t’as un vrai travail ?

Eh non je ne vais pas te parler de la polémique autour de la fête du travail mais de ma petite vie à moi, maman au foyer.

 

J’ai un bébé qui a passé 10 mois. Il fait 2 à 3 siestes par jour. Il joue facilement seul. Je suis en congé parental.

Peut-être parce qu’il est jeune, peut-être parce qu’il dort beaucoup, peut-être parce qu’il s’occupe facilement seul, et parce qu’il est le seul enfant ici, je me considère en congé. Je ne considère pas que s’occuper de mon enfant et de notre appartement est un travail. Du travail oui, mais pas un travail.

 

Parce que s’occuper de l’appartement, il fallait le faire déjà quand j’occupais mon poste d’ingénieur informatique.

Parce que mon poste, il ne me permettait pas de me lever à 8h.

Mon travail ne me permettait pas d’aller faire des courses en journées, aux heures creuses.

Il ne me permettait pas de faire plusieurs heures de pause dans la journée.

Il ne me permettait pas de lancer ou étendre une lessive pendant les heures de travail, ou de me laver les cheveux.

Mon boulot ne me permettait pas de tenir un blog et d’y écrire souvent le matin.

Il ne me permettait pas d’aller me promener pour le plaisir l’après-midi.

 

C’est vrai que je rentrais 45 minutes-1h avant le coucher actuel de mon fils, mais je n’avais alors encore effectué aucune tache ménagère.

C’est vrai aussi que les week-end et vacances étaient très différents de la semaine, mais pour un parent qui travaille hors de chez lui, de toute façon, l’enfant est là les jours où il ne travaille pas.

 

Pour toutes ces raisons, je me considère vraiment en congés. Je me considère chanceuse d’en bénéficier, je suis très heureuse que mon mari et sa paie puissent nous le permettre. Je trouve que c’est une grande chance de toucher un peu d’argent d’aide publique pour faire cela.

 

Ce billet n’a pas pour but de polémiquer, il donne juste mon avis. Même si parfois cela m’énerve qu’on puisse dire que rester à la maison c’est un travail (c’est DU travail c’est sûr), peut-être que ma situation est particulière, et que dans quelques mois, je changerai d’avis.

 

Et toi, tu en penses quoi ?

Publicités

18 réflexions sur “Et toi, t’as un vrai travail ?

  1. Je te rejoins tout à fait sur le fait que c’est DU travail et non UN travail.
    Pour autant, en ayant 2 enfants en bas-âge je ne me considère pas en congés : il faut tout le temps être derrière eux, le grand ne fait plus de sieste et le petit ne dort que sur moi, je me lèves à 6h15 tous les matins (7 au plus tard le week end) et j’avais à la limite plus de « pauses » en étant au travail, ne serait-ce que pour déjeuner 😉
    Ceci dit je n’échangerais ma place pour rien au monde, c’est juste que le terme « congé » ne me convient pas à moi perso 😉

    J'aime

    • C’est un terme un peu bizarre. D’un coté ce sont bien des congés dans le sens où c’est la vie qu’on mènerait en vacances avec les enfants, d’un autre puisqu’on ne fait que ça, on en fait aussi beaucoup plus que si on était juste en vacances

      J'aime

  2. Perso, mes journées à la maison sont bien plus crevantes que celles que je passe au boulot. Je me lève toujours aussi tôt (bébé et moi-même avons une horloge biologique ultra développée), je fais mille et une choses et en grande partie, je m’occupe de mon loulou qui marche et pour qui le parc ne peut être que ponctuel. Je n’ai quasi pas de temps pour moi et je n’en ai qu’un…Donc, je pense que ça dépend vraiment des enfants qu’on a et de ce que l’on fait ou pas dans la maison. Quelqu’un qui travaille pourra rentrer moins fatigué de sa journée qu’une maman au foyer, c’est possible…Mais c’est vrai que c’est un plaisir et rien que pour ça, je préfère être maman que de bosser mais bon, on fait comme on peut…

    J'aime

    • C’est pour ça que j’ai essayer de bien re-situer le contexte, ici c’est assez calme en général. Est-ce que c’est lui, est-ce que c’est moi, est-ce que c’est l’âge… ? On le saura plus tard ^^
      Mais pour l’instant, côté fatigue, il n’y a pas photo, rien qu’à cause du trajet que je faisais :/

      J'aime

  3. Un travail, du travail. En tous cas, pour moi ce n’est pas plus reposant… et je préfère travailler, l’idéal serait un mi temps que m’occuper de mes enfants et de ma maison toute la journée .
    Cela, bien sur n’engage que moi.
    Ceci dit avec deux enfants, quand on reste à la maison, moi, je me sens obligée d’avoir une maison propre, une banette de linge vidée, des placards rangés. Quand je travaille, je me permets d’être plus cool.

    J'aime

    • J’attends aussi davantage de moi pour les taches ménagères que quand je travaillais à l’extérieur. C’est sûr qu’en étant absente près de 12h par jour je me pardonnais plus facilement d’oublier de lancer une lessive !!

      J'aime

  4. Etre « mère au foyer », c’est parfois fatigant, socialement peu gratifiant c’est vrai… Mais quel confort dans la vie quotidienne, une certaine liberté de faire ce qu’on aime, et quel bonheur de s’occuper des loulous ! Même si je trouve mon boulot trés intéressant, je stresse 100 000 fois moins depuis que je suis en congé (plus que pour quelques mois, hélas…)

    J'aime

    • C’est vrai je n’ai pas parlé du stress ! C’est fou ce que les maux de ventre se font plus rares depuis que j’ai arrêté le travail. Le rythme est plus doux, les comptes à rendre n’ont rien à voir… Et puis voir grandir son enfant c’est tellement passionnant !
      Ce qui me manque, ce sont les collègues, programmer, et toutes les petites anecdotes qu’on a à raconter le soir

      J'aime

  5. Je pense que plus que « du » travail ou des congés, rester à la maison peut vite aussi devenir une corvée. Après, ça dépend de chaque couple, j’imagine, mais quand je ne « travaillais » pas, Chéri avait un peu tendance à compter sur moi pour le ménage, la vaisselle, le rangement, les courses… Effectivement, je n’avais rien d’autres à faire de mes journées, certes. Mais bon, des fois, ça fait du bien aussi que les tâches soient faites par un peu des deux ! Après, je n’ai pas d’enfant, donc je ne peux pas juger complètement…

    J'aime

    • Oui je vois ton point ! Je trouve normal de faire plus de tâches vu que je suis en congé, mais parfois c’est pesant et je suis contente d’avoir le relais de mon mari. Par exemple, le week-end il s’occupe du ménage.
      Je crois que c’est important pour nous de sentir que notre conjoint respecte ce qu’on fait pour l’entretien de la maison/appart

      J'aime

  6. Très bel article petite maman… Très juste aussi et ça me fait plaisir de lire de si belles phrases. J’envie ta situation et même celle que tu vas vivre en tant qu’assistante maternelle. Je te souhaite de pouvoir rester longtemps chez toi….

    J'aime

  7. Je suis d’accord avec Leanne : pour moi le boulot est moins crevant. Ma fille n’a jamais été une grand dormeuse et à 18 mois elle ne dors plus que 1/2h (parfois 1h houra!) par jour, ce qui nous laisse le temps de vite faire du ménage et pas toujours le temps de se reposer. Elle ne joue pas trop seule (commence tout juste à avoir quelques moments à elle) et aime beaucoup participer aux taches ménagères, même si c’est marrant, c’est parfois un peu compliqué!

    J'aime

    • Effectivement 1/2h c’est court… très court !! Et j’imagine que passer la serpillière à deux ça ne doit pas être simple !! C’est pour ça que j’ai essayé d’insister sur le contexte ici… Je me rends compte comme le temps de sommeil joue énormément

      J'aime

  8. Bonjour Vaallos,
    Ton point de vue est intéressant.
    Personnellement, je vois les choses différemment et je vis mon rôle différemment.
    Si je paye quelqu’un pour garder mon fils c’est un travail mais si je le garde moi même ce n’est pas un travail? Assistante maternelle est bien un travail?
    En fait depuis que je garde mon fils, je considère que la semaine c’est un travail: je fais des recherches, je lis pour me « perfectionner » et apprendre au mieux mon métier de parent (repas, siestes, activités, éducation), je mets un point d’honneur à faire une ballade quotidienne au parc pour aérer ses poumons et l’éveiller, je fais un emploi du temps en respectant son rythme afin qu’il puisse rencontrer d’autres enfants: lieu d’accueil parents/enfants, ludothèque, médiathèque, bébé lecteur, etc. Pas tous les jours évidemment, je lui laisse du temps pour jouer seul.
    Chez nous c’est debout à 7h tous les matins avec notre bibou. Pendant longtemps la sieste du matin me laissait juste le temps de me laver et faire un peu de repassage, et celle du début après midi me laissait le temps de me préparer à manger, de manger, de lui préparer des petits pots à congeler ou autres petites tâches ménagères. Et en général quand il se réveillait je me disais « argh déjà. Allez c’est repartit! ». Donc au final très peu de temps pour moi, presque tout le temps sollicitée. On a bébé tonique et je peux te dire que c’est du sport. J’ai le dos en compote.
    Depuis trois semaines, c’est plus cool. Comme il commence à marcher (ou alors crise de croissance) il dort beaucoup: 1h30 le matin et 1h30 l’après midi. Du coup j’ai pu aussi commencer un blog. De plus il commence à se poser un peu, arrêter d’aller découvrir tout à droite à gauche, il prend plus de temps avec ses jeux. Donc cela devient plus facile mais aussi intéressant car j’ai plus d’interactions avec lui.
    Pour les courses, ok, on peut les faire aux heures creuses, mais c’est des fois galère toute seule (mettre la poussette dans la voiture, distraire Bibou qui s’impatiente dans le magasin, le porter plus les sacs du parking au premier étage, etc.). D’ailleurs maintenant pour les grosses courses je commande en ligne et mon mari passe les chercher au drive après le boulot.
    En fait j’essaye de mettre toutes mes compétences en oeuvre pour éléver mon fils comme je le faisais avant dans mon travail, donc en cela je considère que c’est un travail. Je rencontre des gens avec les activités que l’on fait à l’extérieur donc j’ai quand même des anecdotes à raconter le soir. Et au boulot j’ai toujours eu une majorité de collègues casse-couille que de gens avec qui je m’entendais réellement, je trouve les relations sociales biaisées dans le monde professionnel (mais bon j’étais consultante et je changeais souvent de lieu). Le week-end c’est relâche et à deux c’est plus facile.
    Bon c’est vrai que depuis Septembre j’ai dû gérer un emménagement, un baptême, recevoir ma belle famille à Noël. Et nous avons reçu des potes plusieurs week-ends. Donc ça fait du taf 😉
    Par contre c’est vrai que j’ai beaucoup moins de contrariétés que dans mon ancien boulot (ingénieur informatique) et pas de stress. Je me sens plus épanouie et c’est bénéfique pour mon bébé. De plus je n’ai pas de compte à rendre, je suis totalement libre de faire ce que je veux quand je l’ai décidé. C’est royal!
    D’un autre côté, je ne suis pas payée pour garder mon fils (on revenait de l’étranger où j’ai travaillé 4 ans donc pas de congé parental) et je ne suis pas sure que je voudrais l’être. Cela me semble naturel de le garder et l’éduquer à temps plein donc en ce sens je te rejoins:ce n’est pas un travail mais du travail. Mais je ne me sens pas en congés, je suis toujours active, en mouvement, en recherche d’idées…
    Voilà pour mon point de vue.

    J'aime

    • Coucou et merci beaucoup de ton témoignage ! Je m’y retrouve dans pas mal de points 🙂 J’aimerais pouvoir te répondre plus longuement mais cela repousserait la réponse à ton message et je n’aime pas les laisser « traîner ».

      En fait, justement parce qu’assistante maternelle est un travail, une ass’ mat’ est censée occuper les journées différemment quand elle accueille des enfants ou qu’elle n’a que les siens. Quand elle n’a que les siens, elle a le droit de les laisser se dépatouiller, de les emmener en courses pour remplir le frigo, de faire son ménage au milieu de la journée, de prendre une douche à 10h, bref d’avoir une vie « de famille », de vivre normalement sans se soucier de l’heure (dans une certaine mesure évidemment !). Alors que l’ass’ mat’ doit faire tout ça en dehors des heures de travail, et être totalement dédiée aux enfants pendant les heures d’accueil.
      Je pense cela dit qu’en pratique, ça se situe quelque part entre les deux.

      J’aime bien ton point de vue sur le fait de travailler le métier de parent. J’ai aussi cette façon de penser, je me dis que dans la journée je travaille : entretien de l’appartement, étude de livres ou de sites sur l’éducation. Mais j’ai une pause dédiée à la détente par contre. C’est un vrai boulot être parent, il y a tant de choses à apprendre, sur les gestes, l’organisation, mais aussi leur développement, savoir comment ils fonctionnent pour les aider à évoluer au mieux…

      C’est rigolo, moi aussi je suis une ex ingé informatique 😛 Enfin, sur le papier, je le suis encore,avec le congé parental ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s