Liniment : mode de fabrication

Il y a quelques temps, je crânais avec une belle photo de mon liniment fait maison, genre oh regarde comme il est beau.

Le problème c’est qu’une fois sur trois il est beau, une fois sur trois il se sépare. C’est-à-dire que dans le mixeur apparaît du liquide (rose o_O) et ça ne veut plus se mélanger. C’est pas très joli à voir et moins agréable à utiliser, même si, il me semble, les propriétés restent les mêmes.

 

Alors comment faire !!??

J’ai twitté mon désespoir à base de mais pourquoooiiiiiiiiii est-il aussi moche ? :

Et j’ai eu plusieurs réponses.

Apparemment il y a trois écoles pour le liniment.

Ceux qui chauffent et ajoutent l’eau de chaux en dernier, comme Mme Déjantée.

Ceux qui ne chauffent pas et ajoutent l’huile d’olive en dernier, façon mayonnaise. C’est Anita qui m’a suggéré cette option, que j’ai mise en œuvre avec succès hier.

Et enfin, ceux qui comme Mother Earth à qui j’ai piqué en partie la recette mettent tout ensemble et mixent sans se poser de questions.

 

Pour la dernière solution, sache cher lecteur qu’il faut savoir s’arrêter de mixer avant que ça se sépare, et que moi, je ne sais pas faire. Je me dis ouaaah ça prend bonne tournure, ça va être top, mais il reste encore un peu de beurre pas mixé, je continue, et paf, ça se sépare, et snif.

 

DONC voici la recette finale et la mise en œuvre qui va bien, sans l’huile essentielle parce que finalement, 5 gouttes ne couvrent pas l’odeur du beurre de karité, et le beurre de karité ça sent bon, alors pourquoi s’enquiquiner ?

 

Ingrédients :

– 150 ml d’eau de chaux achetée à Aroma-zone

– 100 ml d’huile d’olive achetée à Leclerc

– du beurre de karité (« Beurre de karité pur bio désodorisé » (mais qui sent bon (va comprendre (oups j’en suis à combien de parenthèse là ??)))), à nouveau Aroma-zone. Je prends deux belles doses avec une cuiller à café.

 

Mise en œuvre :

Faire fondre le beurre, de préférence à la casserole pour maîtriser la fonte.

Mixer le beurre et l’eau de chaux : cela forme une espèce de pâte blanche. Il reste du liquide.

Ajouter l’huile d’olive petit à petit en continuant à mixer (ou si tu as peur que ça projette partout comme moi, tu verses un peu, tu mixes, tu verses, tu mixes etc).

Verser dans les contenants.

 

Lorsque le tout aura refroidi (le beurre est chaud de la fonte, et le tout est chaud du mixage), la préparation va se figer et ressembler à la photo.

 

Utilisation :

Et ça fait une jolie crème, qu’on peut utiliser pour les fesses de bébé (très efficace pour prévenir l’érythème), sur la peau de bébé (très efficace pour lutter contre les plaques sèches), et sur les mains de maman (qui ont besoin d’être hydratée à force d’être lavées).

 

Pour le dernier point (mes mains), j’ai envie d’en refaire avec un parfum, genre huile d’amande douce ou huile d’avocat, parce que même si j’aime beaucoup l’odeur de ce liniment, je n’aime pas avoir la même odeur que mon enfant. J’aime que les personnes aient leur emprunte olfactive si je puis dire ;P

 

A tes questions !

Publicités

12 réflexions sur “Liniment : mode de fabrication

  1. Merci pour les trucs ! Je suis pas franchement douée pour ce genre de choses et avec bébé qui arrive dans 3 mois, faut que je commence à me renseigner 🙂
    Mais du coup ça fait un liniment solide ? Donc en utilisation uniquement comme soin et pas comme nettoyant ? Celui que j’avais acheté était liquide, comme un lait de toilette et du coup facile à utiliser.

    J'aime

    • Au niveau texture, je dirais que ça se rapproche de la crème nivéa, un peu plus solide que du Dexeryl, tu vois ? C’est pas vraiment solide, c’est une crème épaisse on va dire.
      On l’utilise à la fois pour nettoyer et comme soin. Il s’étale très bien et détache bien les petites fesses.
      En fait, nous on le préfère un peu solide comme ça, parce que le liquide coule de la lingette et goutte partout, mais c’est vraiment une préférence personnelle et dû à notre façon de l’utiliser : les lingettes et le pot de liniment sont dans un tiroir sous la table à langer, on prend la lingette, on frotte un peu de liniment, le tout d’une seule main et sans en faire tomber.

      Si tu le veux liquide, il suffit de ne pas mettre de beurre de karité, ou d’en mettre moins. En fait, le liniment officiel c’est 50% d’huile d’olive et 50% d’eau de chaux.
      C’est très facile et rapide à faire, surtout quand on a l’astuce de l’incorporation petit à petit de l’huile ;P

      J’espère que c’est à peu près clair… Sinon tu me dis !!

      J'aime

    • Ah ben tiens ! J’avais même pas remarqué qu’il y en avait deux 😛 J’ai pris le même que Mother Earth à savoir le beurre de karité pur bio désodorisé.
      C’est marrant quand on lit la description : le désodorisé est désodorisé par séchage au soleil ; le purifié est purifié entre autre pour éliminer son odeur. Etrange 🙂 En tous les cas le bio désodorisé a une bonne odeur 😉
      Je modifie l’article pour ajouter la précision !

      J'aime

  2. Pingback: Alors Vaallos, c’est comment de faire ses cosmétiques ? « Vaallos est bavarde

  3. Pingback: Liniment maison « Elodimoitout

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s