Etre à la maison : le revers de la médaille

Il y a quelques temps je me posais cette question Femme au foyer, un vrai rôle ? et je vous disais comme j’appréciais être à la maison. Ca n’a pas changé, mais j’ai quand même envie de vous parler des inconvénients, parce que je me dis qu’on doit toutes en ressentir quelques uns, et que ça ne fait pas de mal de les écrire.

 

Il y a des jours avec, et il y a des jours sans. Alors même si j’adore mon nouveau rôle, j’ai envie de vous parler de ces moments…

 

… Ces moments où je me rends compte que je n’ai rien à raconter à mon homme le soir, et où je me sens comme une coquille vide et pas bien intéressante.

 

… Ces moments où l’activité intellectuelle et les pauses avec les collègues du boulot me manquent.

 

… Ces moments où passé le « bonsoir, tu as passé une bonne journée ? » chacun vaque à ses occupations, et c’est le seul échange avec un adulte de la journée.

 

… Ces moments où le bilan de la journée se divise entre cris, pleurs, couches et vomi.

 

… Ces moments où je m’oublie, où je me sens comme une espèce de robot qui s’éveille au réveil de mon fils ou pour faire une tâche ménagère, pour me remettre en veille quand c’est terminé.

 

… Ces moments où je voudrais passer 24 heures sans que personne ne communique avec moi par hurlements.

 

… Ces moments où j’ai très envie d’être relayée mais où j’hésite à le demander à mon mari, parce que lui aussi, il a des journées difficiles.

 

Lorsque je travaillais et que je rêvais d’atteindre ce moment où je m’arrêterais pour élever notre (nos ?) enfant(s), j’avais la crainte de ne pas aimer cette vie. Mais malgré tout ça, plus le temps passe, et plus je m’y sens bien. Et pour que cela dure je compte bien ne pas me laisser abattre par les inconvénients, en accepter certains et lutter contre les autres.

 

Il y a donc plusieurs projets sur le tapis.

 

Des projets lecture : de la lecture détente pour s’évader, de la lecture réflexion (notamment les livres de Faber & Mazlish).

Des projets professionnels : celui de mon mari, mais aussi peut-être un à moi, en dehors de celui d’assistante maternelle.

Des projets divers comme un peu de cuisine par exemple, histoire d’enrichir le quotidien.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “Etre à la maison : le revers de la médaille

  1. Pingback: Club de lecture : première ! | Vaallos est bavarde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s