Donner le biberon, c’est simple. Que tu crois. (3)

Où en sommes-nous après Donner le biberon, c’est simple. Que tu crois. et Donner le biberon, c’est simple. Que tu crois. (2) ?

Eh bien figure-toi qu’avec ces histoires de tétine-biberon-lait on n’est jamais tranquilles !!

Parce que maintenant il y a eu trois événements majeurs :

– bébé mange d’avantage ;

– bébé prend son biberon tout seul ;

– bébé a été diversifié.

Qui dit bébé qui tient son biberon seul dit que finalement, on va quitter le verre au profit du plastique…

Et qui dit diversification, dit, au début et pour nous tout au moins, purée dans le biberon, DONC changement de tétine.

Dites-moi pas qu’on va devoir tout recommencer ????

Eh bin…

Si.

Snif…

Donc en fait chez nous c’est un peu une vitrine à biberons. On peut te faire une visite guidée de marque, de modèle, de taille de tétine, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Vais ptetre me recycler dans la vente de biberons finalement… Après « conseillère en lactation », voici venir la « conseillère en biberon » !!

Comme tu es un lecteur sympa et que tu as lu les deux autres épisodes, je ne te raconte pas les tests et re-tests de marque et de taille de tétine que nous avons fait pour trouver quelque chose qui fonctionne.

Surtout que, de toute manière, on ne peut pas dire que ça fonctionne tellement…

Nous en sommes arrivés à Dodie en plastique, pour la valve anti-coliques, la forme de la tétine qui semble plaire à petit bonhomme, et le fait que les tétines de petite taille sont percées d’un rond et non d’un trait, ce qui les rend plus durables (les autres se déchirent au bout d’un à deux mois).

C’est aussi la marque testée qui a les tétines à plus faible débit qu’on ait pu trouver : avec les autres, à moins de mettre des tas de farine, bébé s’étouffe parce que ça coule trop vite…

Ca l’air bien comme ça, mais…

MAIS !

Nous n’avons pas pu éviter l’utilisation de farine. D’abord prescrite pour donner un petit coup de pouce à la croissance de l’estomac du bonhomme (il avait du mal à prendre de gros repas), ensuite autorisée pour l’action anti-vomi.

Je ne suis pas spécialement anti-farine, ni spécialement pro-farine. Disons que je n’ai rien contre, mais que si on peut faire sans, autant ne pas se casser la tête.

Quand je te dis que notre fils vomit, ce n’est pas juste deux-trois petits rejets après le repas. Quand un biberon est mal dosé, ce sont des rejets multiples allant jusqu’au repas suivant. S’il ne s’en plaint pas, je doute que ça soit agréable, surtout deux heures après quand ça doit être bien acide…

(Et je te parle même pas des lessives…)

Burk.

Actuellement nous en sommes rendus à ceci. Cela peut, au passage, te donner une idée de ce qu’un gnome de 7 mois mange.

Le matin, 210 ml d’eau + lait et un peu de farine, avec une tétine de taille 1 (la plus petite donc…).

Le midi, 180 d’eau + lait + 40 de purée de légumes/viande + farine, avec une tétine de taille X (prévue pour les liquides épais). Puis, purée de fruits à la cuiller, selon l’appétit et la gourmandise du nain (ça peut aller jusqu’à environ 40, chiffre pifométrique paske les pots sont pas gradués, hein !).

Idem le soir.

Au goûter, 150 d’eau + lait + 2 biscuits en bouillie, avec une tétine de taille 2 pour le lait Digest (épaissi à l’amidon) ou 1 pour le lait bio.

(Oui paske on teste aussi des laits, tu vois, on désespère pas de trouver un combo qui fonctionne mieux !)

Le problème du biberon à légumes, c’est que la purée épaissit trop pour utiliser une tétine de taille 3 et pas assez pour la tétine de taille X, et il n’y a pas d’entre-deux. D’où la farine… Et c’est assez difficile de trouver la bonne dose, vu qu’elle diffère selon les purées qui sont plus ou moins épaisses…

Si on se loupe en en mettant trop, on obtient une pâte abominable et tout part à la poubelle.

Si on se loupe en n’en mettant pas assez, bébé avale plein d’air, cf ci-dessus.

En clair : scrogneugneu !

Au début de la diversification, on donnait un petit peu de purée de légumes à la cuiller avant de passer au biberon, histoire qu’il apprenne les goûts. On ne pouvait faire que très peu de cuillers car il ne maîtrisait pas la bête. En plus, il ne tenait pas encore assis, et il faut bien dire que manger de la purée semi-allongé, c’est pas terrible.

Mais maintenant, il tient assis, et la cuiller passe très bien, alors je pense que nous allons faire des biberons avec uniquement du lait, et toutes les purées à la cuiller.

Et là l’espoir grandit en moi, parce que le lait bio a une consistance pile poil pour la tétine 1, et ce, sans farine (alors que le lait Digest passe pas la tétine 1 et est trop liquide pour la 2… Faut suivre hein ??).

Allez. D’ici qu’on trouve, il aura un an, et on changera encore de lait.

OUINNNNNNNNNN

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “Donner le biberon, c’est simple. Que tu crois. (3)

  1. Pingback: A la recherche de la tasse « Vaallos est bavarde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s