Femme au foyer, un vrai rôle ?

Y’en a qui appellent ça la vie de château, d’autres qui appellent ça la prison. Et entre les deux une vaste étendue de possibilités.

 

La « vie de château », ça me fait penser au temps où gérer une (grande) maison s’appelait de l’intendance, et c’était un vrai métier. Gérer le personnel pour entretenir la maison, s’occuper de la cuisine, garder les nains, organiser les dîners.

Evidemment aujourd’hui tout ça a légèrement changé. Même si les postes sont les mêmes, il y a moins d’ampleur, de sorte qu’en général une seule personne y suffit. Et la personne qui l’occupe à plein temps, c’est souvent la femme, la femme au foyer.

 

Je n’ai pas envie d’appeler cela un métier, mais plutôt un rôle. Et je crois qu’être au foyer, avec ou sans enfant, peut être un vrai rôle, pourvu que ça ne soit pas un choix subi. Je crois qu’on peut vraiment se réaliser.

 

La première chose qui m’est venue à l’esprit, c’est le confort pour la famille, parce qu’elle a du temps. Il faut dire que j’avais un rythme assez élevé avec mon dernier emploi et ses 3h de transport quotidiennes. Le soir, je n’avais aucune envie de m’occuper de l’appartement, des tâches ménagères, de la paperasse. Résultat il n’était pas rare qu’on paye nos factures en retard, et on s’est même mangé une majoration. Et le week-end, avec la fatigue et les nerfs à vif, pas évident non plus. Ca a donc été un vrai soulagement de m’arrêter, de ce point de vue, et d’avoir le temps de faire toutes ces choses proprement.

Peut-être que j’aurais pu les faire aussi en travaillant. Peut-être que je pourrais être assez organisée pour tout mener de front. Mais d’une part, j’en doute étant donné comment ça se passait, d’autre part, je doute également que ça aurait été avec la même sérénité.

 

Maintenant, les factures sont payées en temps et en heure, les RDV médicaux pris sans attendre des lustres, les bacs à lessive ne débordent plus et la poussière est faite. C’est plus confortable de n’avoir pas l’impression d’être débordée en permanence.

 

Etre à la maison, c’est aussi le confort de pouvoir faire ses courses en heures creuses, et d’aller dans les administrations et chez le médecin un autre jour que le samedi. J’irais même jusqu’à dire que pour ça, la femme au foyer c’est confortable pour tout le monde, elle désengorge les boutiques, les administrations et les cabinets médicaux ;P

J’ajoute que, dans le milieu associatif, on rencontre beaucoup de femmes au foyer, qui ont souvent le temps de s’investir dans ces causes (évidemment je ne te parle pas de la mère de 2 nains en bas âge, hein).

 

Etre à la maison c’est pouvoir faire plus de choses soi-même, et quelque part avoir le temps de faire certaines économies. Evidemment le mode de garde des enfants mais aussi la carte de transports, les plats surgelé, les cadeaux fait maison (cf Les excès de Noël).

C’est moins de stress pour toute la gestion des impondérables.

 

Alors bon je suis probablement vieux jeu, avec l’image de la femme qui fait des petits plats, s’occupe des enfants, fais les courses à pieds et tricote. En fait en l’écrivant je me dis que ça fait CARREMENT vieux jeu ^^ » Mais ça me convient comme ça.

J’ai beaucoup de temps libre, mais je n’ai pas l’impression de me tourner les pouces. J’aime bien cette idée d’être au service de ma famille. J’adore avoir le temps de pouvoir avoir des petites attentions pour mes proches.

En fait, je suis encore loin de l’image qui me plaît, car je manque d’organisation et de concentration, mais j’y travaille activement 😉

 

Peut-être que si je me sens si bien dans ce rôle c’est parce que je sais qu’il est transitoire, dans l’attente de mon agrément assistante maternelle. Mais dans le fond je sais que je vais essayer de le prolonger même quand je vais exercer, quitte à limiter volontairement le nombre d’enfants gardés.

J’aime cette vie simple, et tous les plaisirs simples qui vont avec. J’apprécie d’avoir la chance de pouvoir le faire, et d’avoir le mari qui l’accepte.

Bien sûr que parfois mon salaire me manque, quand il faut faire des impasses sur ce qu’on aime manger, quand il faut résister à l’appel de la pelote de laine, quand on n’a pas pu faire tous les cadeaux de Noël qu’on aurait voulu pour nos proches. D’un autre côté, quand mon mari rentre avec des gâteaux que j’adore parce qu’il y a une promotion dessus, je les apprécie trois fois plus ^^

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s