C’est pas toi – ça va passer

Tout a commencé il y a environ trois semaines.

Quand un petit bonhomme a commencé à avoir des soucis alimentaires et siestaires, le rendant grincheux à certains moments de la journée. Très difficile à coucher le matin. Longues séances de cris, de pleurs, pour lui, pour moi. Très peu de résistance pour moi. Moral pas bon. Tentative de maintien à distance des remises en question classiques.

Et toujours cette fatigue dans les pattes malgré un nombre d’heure de sommeil plus que raisonnable.

Il y a environ une semaine, j’ai dit à mon mari : il y a quelque chose qui ne va pas. Ce n’est pas normal cette fatigue. Je dors 8 à 9h par nuit, encore plus le week-end, et je me sens totalement HS quand même. Une discussion avec une copinaute et avec mon mari a conduit à la même envie de conclure à un problème de thyroïde. Car c’est fréquent après la grossesse (ça c’est copinaute qui me l’a appris), et que j’ai un terrain favorable (vieille consultation rappelée par Mari).

Bon, on va poser la question au médecin.

Je n’étais pas à l’aise de me dire fatiguée. Notre petit bonhomme dort beaucoup, il est plutôt facile à vivre. C’est pas pour rentrer dans le concours « mon fils est mieux que les autres », c’est juste que du coup, je me dis que, par rapport à d’autres mamans, je n’ai pas « le droit » à la fatigue.

Il m’a fallu ces conversations pour oser le dire, et me rendre compte, en fait, à quel point je l’étais, et quelles proportions c’était en train de prendre.

Fatiguée au point de ne supporter au-cun cri, au-cun bruit. Au point de fondre en larmes à la moindre contrariété. Au point d’avoir du mal à suivre une conversation. Au point d’avoir du mal à penser. Et même à parler.

Ca devenait flippant. Imaginez un dîner entre amis, où vous avez l’impression par moments qu’ils parlent une autre langue, vous ne comprenez pas ce qu’ils disent…

Un matin j’ai pris mon pouls, juste comme ça. 52. Hum…

Comme la consultation des 4 mois de petit bonhomme approchait et qu’on devait y aller nous aussi pour nos rappels de vaccins, me suis dit je vais en parler.

Le doc prend mon pouls. En consultation, donc pas le moment où t’es le plus calme du monde normalement.

60.

T’étais une grande sportive avant la grossesse ?

Non.

Bon, ça peut arriver s’il n’y pas d’autres symptômes… ?

Ben… Je suis très fatiguée, pourtant je dors beaucoup.

Tu prends du poids en mangeant normalement ?

… Oui… (hésitation parce que comme beaucoup de gens qui essaient de perdre, j’ai pourtant l’impression de ne pas tant manger, mais Mari m’avait confirmé un appétit raisonnable)

Tu es plus frileuse que d’habitude ?

Ben… j’ai toujours été très frileuse… (et Mari derrière : Oui enfin hier il faisait 30 et t’étais en pull quand même)

Bon bin, on va vérifier la thyroïde ! Après la grossesse il arrive souvent qu’il y ait des petits problèmes.

Hop, prise de sang, attente de résultats, réceptionnés par Mari : « blablabla mais le plus beau : hormonologie : TSH > 70 pour une normale située entre 0.51 à 4.90. Donc je pense qu’on peut raisonnablement dire que la thyroïde déconne »

Hop, RDV avec doc dans la journée.

Doc qui ouvre la porte « donc j’ai reçu tes résultats, et y’a une belle hypothyroïdie là quand même !

Je crois qu’il a fallu qu’il me le redise 4 ou 5 fois pour que je percute, parce qu’il a vraiment insisté sur le chiffre.

Non mais, y’a beaucoup de gens qu’on traite pour une hypothyroïdie, et qui sont à 10, ou 20. Toi t’es à PLUS DE 70. (Genre non mais tu vas réaliser là ou bien ??)

Ah oui. C’est… pas anodin

Non pas vraiment !

Mais… Je peux mettre quoi sur le compte de l’hypo truc là ? Paske « fatigue » on sait jamais trop si c’est un symptôme ou s’il faut juste se mettre un coup de pieds aux fesses…

Non mais là c’est pas un coup de pied hein, y’a vraiment de quoi être au radar…

Ah… Avec le petit en plus…

Oui.

Bin… J’ai le moral dans les chaussettes ?

C’est l’hypothyroïdie.

J’ai… du mal à suivre une conversation ?

C’est l’hypothyroïdie.

J’ai du mal à… parler parfois ? (non mais si je lui dis ça il va m’interner…)

C’est l’hypothyroïdie.

… Ah bon.

Et tout ça ça va passer avec le traitement. Ca va juste être un peu long avant que ça aille vraiment mieux.

Non mais… rien qu’un petit peut ça m’irait… C’est vraiment hard en ce moment…

Bin oui. Mais tout ce que tu ressens là, ça va passer avec le traitement.

Ca va passer.

Putain. J’ai cru que j’allais me liquéfier sur la chaise. C’est LA que j’ai compris. Ca va passer, bordel. Je vais plus chialer pour un rien. Je vais pouvoir m’occuper beaucoup mieux de mon petit bonhomme d’amour. Je vais réussir à perdre du poids. Je vais plus avoir une peau affreuse sur le visage. Je vais pouvoir PARLER avec des GENS. Je vais plus avoir besoin de 5 minutes pour mettre en marche mon cerveau. Je vais……………………………………….

Ca va passer, quoi.

C’est pas juste moi qui suis nulle, qui sait pas m’occuper de mon gamin, qui n’ait pas de volonté, qui suis toute pourrite.

C’est pas juste moi qui ne sait pas me motiver, qui suis affreusement toute pleine de défauts, qui suis incapable de gérer un appartement et un enfant. Sans parler de la reconversion professionnelle que j’ai en tête…

Je ne suis peut-être pas une mauvaise maman sans patience, juste une maman très éprouvée par un baby blues d’un mois, par les difficultés d’une maman normale, par l’installation progressive d’une maladie…

CA VA PASSER.

C’est tellement…………… C’est tellement dur, et tellement bien o_O

Tellement dur d’accepter qu’une partie de mon corps ne fonctionne plus. D’avoir un traitement à vie. A vie bordel, j’ai 28 ans…………

Tellement bien tout cet espoir de sortir de ce marasme, de cette boue, de cette glu de ce… pfff…

Cette vague de soulagement, comment vous la décrire ? Tout ce qui tourne en rond dans mon cerveau c’est « c’est pas toi – ça va passer – c’est pas toi – ça va passer »…

D’ici la fin de l’année, ou le début de l’année prochaine, je devrais retrouver ma forme.

Et pour citer encore Mari :

« tu vas péter le feu toi en janvier

😀

ou >< ça dépend :p »

Il profite de ma faiblesse pour me taquiner, z’êtes témoins hein ??!!

(L’image est tirée de cette page du site Le Matin.)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 réflexions sur “C’est pas toi – ça va passer

  1. Pingback: Je suiiiiiis malaaaaaaaaaadeuuuuuhhh | Vaallos est bavarde

  2. Pingback: Mes règles de vie (2) | Vaallos est bavarde

  3. Pingback: S’éloigner un peu | Vaallos est bavarde

  4. Pingback: Hypothyroïdie, les news | Vaallos est bavarde

  5. Pingback: Thyroïde, les news | Vaallos est bavarde

  6. Pingback: Hypothyroïdie, 1 an après « Vaallos est bavarde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s