Ne mettons pas nos bébés dans des cases

Très tôt, parfois même avant leur naissance, nos bébés sont déjà mis dans une case.

Ventre en avant = c’est un garçon.

Gros bébé = futur obèse.

Et il y a quelques temps j’ai lu sur un blog une histoire de bébé pré-catalogué agité/rebelle parce que son grand frère ou sa grande sœur est calme. Le bout de chou n’était pas encore né.

Et ça m’a rappelé un épisode de Super Nanny. Oui, je sais, ma culture t’épate.

Super Nanny s’accroupit devant sur un gamin pour lui demander ce qu’il se passe. Le petit lève son adorable frimousse de son jeu et répond « je suis méchant ». « Et pourquoi tu es méchant ? » « Parce que maman elle dit que je suis méchant ».

Et hop, emballez, c’est pesé.

Bon je sais, c’est plus compliqué que ça. Je dirais même HEUREUSEMENT, c’est plus compliqué que ça. Mais quand même, je m’interroge : à quel point un pré-avis, un catalogage, un jugement à l’instant T et répété à tout va, enferme un enfant dans ce rôle et le contraint à le respecter ?

Si on part du principe qu’avec un premier enfant calme, le second sera forcément insupportable, est-ce qu’on ne se met pas dans un état de stress qui va générer de l’énervement chez le cadet et le faire entrer dans sa case ?

Et est-ce qu’on n’est pas trop prompts à donner un trait de caractère à notre enfant, alors qu’ils changent si facilement et rapidement les premières années ?

Est-ce qu’on ne fabrique pas des timides avec des enfants qui ont « juste » eu une phase de repli sur eux-mêmes par exemple ?

Et pour illustrer l’article avec un exemple bien personnel :

J’observe mon petit bonhomme. Je le décris souvent comme dormeur. Mais du coup, comme je le pense dormeur, j’attends toujours un petit moment avant d’aller le chercher quand il se réveille. J’attends de voir si les bruits de jeu vont se transformer en autre chose, ou s’il va se rendormir parce que c’était juste de l’inter-sommeil.

Alors d’un côté je me dis : s’il n’était pas un dormeur, il ne se rendormirait pas. S’il se rendort, c’est qu’il a encore sommeil, c’est qu’il a encore besoin de dormir.

D’un autre je me dis : si j’allais le chercher de suite, il aurait peut-être d’avantage de moments d’éveil. Si ça se trouve, il se rendort d’ennui ? (c’est possible ça ? o_O)

SO WHAT !!?? (1)

Est-ce que nous, les parents, ne devrions-nous pas nous retenir un maximum de « qualifier » nos enfants afin d’éviter de les enfermer dans un rôle qui peut devenir pesant ? (Et inciter l’entourage à faire de même)

Un très bon élève n’aurait-il pas une grande pression de devoir le rester ?

Un cancre ne serait-il pas démotivé d’avance ?

Est-ce qu’il ne faudrait pas toujours nuancer nos propos de « en ce moment », « c’est une phase de », « il est dans une période de »… ?

Parce qu’on ne peut pas non plus ne rien dire. Je suppose que nos enfants ont aussi besoin de repère, pour savoir qui ils sont ?

M’en vais demander à Mme Déjantée si elle n’a pas une lecture à me proposer pour un futur Vendredi Intello. Et manger des chips, mais ça n’a rien à voir 😛

En attendant, je vous invite à aller visiter cet article de Mummy Gaga à propos du jeu « mais à qui il ressemble » qui se tient toujours autour d’un bébé. Bonne lecture 🙂

(1) ALORS QUOI !!??

(L’image est tirée de cette page du site Trucs et Déco.)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “Ne mettons pas nos bébés dans des cases

  1. Pingback: Ces gens qu’on a créé | Vaallos est bavarde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s