La bombe à vomi

Chère (future) maman, cher (futur papa). On t’a raconté des tas de trucs sur les bébés. De préférence contradictoires et/ou catastrophiques. Du genre tu dormiras plus jamais, tu sortiras plus jamais, mais c’est que du bonheur.

On t’a dit aussi que le bébé est une petite créature fragile et sans défense.

Sans défense.

MOUAHAHAHA.

Le bébé est doté de quelques armes de destruction massive.

D’abord, la couche. Oui hein. Bon je te laisse rêver, il y a des mamans qui trouvent que ça sent bon.

Moi je peux pas te dire. Je respire par la bouche pendant le change. Pas dingue, non plus.

Le bidou.

Le bidou tout rond tout dodu tout mignon que t’as envie de faire des bisous dessus.

OUI MAIS NON.

JAMAIS, tu m’entends !!, JAMAIS après un repas. NON.

Après un repas, tu manipuleras ton bébé avec précaution. Je n’entends pas par là que tu peux le suspendre par les pieds et jouer au lasso en dehors des repas, hein. Mais là tu le soulèveras dééééélicatement, tu le coucheras dééééélicatement, tu le berceras dééééélicatement (voire pas, en fait), tu le changeras déééélicatement (ou plutôt tu le changeras AVANT le repas). Bref, tu le manipuleras comme une couche sur le chemin de la poubelle, c’est-à-dire, le moins possible.

Tu prieras pour qu’il ne gigote pas de bonheur : Ouaiiiiis j’ai super bien mangé, chuis content !! *burp* Oups !…

Tu t’attendriras quand il te fera un énooooorme sourire après un magnifique rejet, pask’il est trop mignon quand il sourit, même si tu te demandes si c’est de soulagement (comme dirait Shrek, c’est mieux dehors que dedans) ou pour se payer ta tête (HAHA je t’ai encore pourri le transat/pull/pantalon/canapé/chien/etc).

Notez chers lecteurs que je vous parle ici de régurgitations « standards », celles qui ne brûlent pas, celle du bidou trop plein de liquide, et pas de vilain reflux qui fait mal.

Notez aussi chers lecteurs que plaie de lessive n’est pas mortelle. Le lait (tout au moins le lait en boîte Gallia Digest…) ne tâche pas. En cas de petite atteinte sur vos vêtements, un peu d’eau et zou. En cas de grosse atteinte, zou dans la machine, pas besoin de pré-laver à la main.

Même qu’on survit sans sèche-linge malgré ça et des couches lavables.

(L’image est tirée de cette page du site Zhao.)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “La bombe à vomi

  1. Pingback: La première fois que… petit bonhomme a ri | Vaallos est bavarde

  2. Pingback: Donner le biberon, c’est simple. Que tu crois. (2) | Vaallos est bavarde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s