Et il fait ses nuits ?

Chère (future) maman. Depuis que tu as mis ton mini-toi en fabrication, tu auras constaté que les questions fusent. C’est qu’avoir un nain/gnome/schtroumpf/bout de chou/bébé, c’est pratique pour faire la conversation, y’a plein de sujets à aborder.

 

Morceaux choisis : Il grossit/mange bien ? Il fait ses nuits ? Il est propre ? Il travaille bien à l’école ?

 

Note que personne n’aurait l’idée de poser ce genre de questions à un adulte.

Imagine un peu…

T’as pris du poids ces derniers temps ? (En général quand on vous dit ça, vous avez bien envie de répondre par une baffe, paske, que ça soit vrai ou faux, ça fait pas plaisir. Sauf quand on sort d’anorexie. Et encore. ) Tu manges bien ? Tu prends bien tes cinq fruits et légumes par jour ? Tu bois ton litre et demi de flotte ?

Tu dors bien la nuit ? Tu fais pas de cauchemar, tu te réveilles pas trop souvent ?

Quand est-ce que t’es allée à la selle ??

Et ton patron il est content de ton boulot ?

 

Oui mais là, on parle de ton ptit bonhomme ou de ta ptite bonne femme. C’est pô pareil.

 

Chez nous, les nuits sont pour le moins variables. Session de rattrapage . Après une nuit de 10 h (le machin a un poil plus d’un mois, pour rappel), le biberon de 4h du matin a fait son grand retour.

Donc non, il ne fait pas ses nuits. Et comme il a moins de trois mois, je n’ai pas le droit de râler. Mais comme j’aime vraiment beaucoup râler, je râle quand même. Et comme c’est mon blog, je râle dessus. Voilà c’est comme ça.

 

Le problème chez la Vaallos, c’est qu’elle a du mal à s’endormir. Elle n’est pas très forte en enlèvement, et quand le marchand de sable passe elle n’arrive pas toujours à le retenir dans son giron.

Donc Vaallos elle a un peu la tête dans le derrière, pour être polie (pour une fois, profitez-en).

D’une part paske l’horaire du biberon varie : depuis deux nuits c’est 4h, mais ça peut être 3h, 2h30, 6h, 4h30, de préférence dans une phase de sommeil bien profond, ou en plein rêve tordu.

D’autre part donc, paske dur dur de se rendormir derrière.

Et super-Mari travaille, donc bon, c’est normal que je prenne les nuits, vu qu’être zombifiée quand on passe sa journée à pas faire grand chose, c’est quand même moins pire qu’être zombifié devant son patron, aussi compréhensif soit-il.

 

Mais d’abord, c’est quoi faire sa nuit ? Eh bien il y a à peu près autant de définitions que de personnes à qui on pose la question. J’ai souvent trouvé qu’on dit qu’un bébé fait ses nuits lorsqu’il dort 5h d’affilées entre minuit et 7h. Ce serait la définition médicale du terme.

Donc. Quand tu te couches à minuit et que bébé te réveille à 5h, tu es censé trépigner de joie : il fait ses nuits. Et viens pas te plaindre. Mais ne trépigne pas trop fort non plus, y’a des voisins en-dessous.

 

Bon.

 

Voici maintenant un sujet d’étude intéressant. Attendre qu’on te pose la question « est-ce qu’il/elle fait ses nuits ? », répondre non, et noter la réaction. Si tu es téméraire, tu peux même OSER ajouter un « d’ailleurs jsuis un peu fatiguée ».

 

Et comme, donc, t’es un peu fatiguée, tu deviens susceptible sur les réponses. Mais je te rassure, j’en rajoute un peu (voire beaucoup) pour l’article, pour t’arracher un ptit sourire.

 

Il y a ceux qui pensent que t’as vraiment pas de quoi te plaindre. De préférence les vieux. Pardon, les personnes âgées. Paske eux, ils SAVENT ce que c’est qu’en chier. Ils en ont vu dans leur vie. Alors tes ptits réveils la nuit, franchement… Ils échangeraient bien leurs rhumatismes contre ça.

Ca peut aussi être une autre maman, avec une petite envie de revanche pask’elle s’en est pris plein la tête quand elle s’est plaint, ou alors qui s’est retenue de se plaindre et qui se dit que tu ferais bien de faire pareil.

Enfin, ça peut aussi être dit avec une belle pointe de mépris :

« Ah bah oui hein les enfants c’est fatiguant. » Avec l’air de te dire ma pauvre abrutie, tu croyais quoi, et en plus, c’est que le début.

Mais ça, tu le SAIS (sauf si t’es vraiment abrutie), hein, tu étais au courant depuis belle lurette qu’un enfant, c’est du travail, de la fatigue, que ça a toujours plus d’énergie que toi. Bon évidemment comme tout le monde tu te disais que si ça se trouve, ton gosse à toi il serait mieux, il dormirait plus vite que tous les autres, il serait plus sage, plus poli, et plus fort en classe. Mais c’est normal. C’est très souvent ce qu’on se dit avant de mettre un nain en route. Et comme l’homme est un animal plein d’espoir, il peut même ré-espérer tout ça pour nain2, nain3, nain4…

 

Il y a les blasés. « Oh bah nous il a fait ses nuits à 9 mois. » Et là tu déglutis. 9 mois. NEUF. Comme la grossesse. Trois quarts d’une année. NEUF MOIS bordel. Et tu regrettes de détester le thé et le café (eh oui, aucune boisson chaude pour bibi). Et puis tu te dis aussi mais pourquoi me dire ça, laissez moiiiiiii rêveeeeeeeer siouplaît !

 

Il y a les crâneurs. « Oh nous à trois semaines c’était plié, hein mon trésor *bisou au trésor* »

Ceux-là c’est une catégorie spéciale.

Paske t’as envie de les bâillonner, et ensuite de les secouer (vu que tu ne peux pas secouer ton bébé).

Ou de les torturer pour avoir leur méthode.

Ou de leur piquer leur bébé discrétos.

Ou de prendre une machine à remonter le temps pour vérifier si c’est vrai.

En bref : t’es grave jalouse.

 

Il y a les… les… bah les gens qui servent à rien. « Oui mais ça va passer. » Merci vieux. Je me sens tout de suite mieux. Autant que quand je balise à mort sur un truc et qu’on me dit « stresse pas ». C’est trop magique ça m’enlève tout mon stress dis-donc.

Bon allez, je suis vache, je sais bien que c’est pas dit méchamment, et je vous rassure, je leur en veux pas, et je les mords même pas (sauf si j’ai vraiment très très faim, mais là bon, je mordrais n’importe quoi).

 

Il y a les rassurants. « Oui c’est vrai c’est pas évident, mais ça ne dure pas, il te reste encore pas mal de congé, et puis bébé va se caler et ton sommeil va s’adapter. En plus tu viens à peine de te remettre de l’accouchement, c’est normal.  » C’est un peu comme la catégorie du dessus (c’est-à-dire que CONCRETEMENT ça change rien, t’es toujours flapie), mais en plus détaillé, et ça te redonne un peu de pèche.

 

Il y a les constructifs, qui te donnent des astuces. Après, tu adhères et tu fais (ou gardes sous le coude pour plus tard), ou tu adhères pas (mais tu gardes sous le coude pour le cas où tu craquerais).

L’astuce la plus courante c’est ajouter de la farine (non, pas celle que tu prends pour tes gâteaux ou ta pâte à pizza) dans le biberon du soir.

 

Alors moi, ceux que je kiffe le plus, actuellement, ce sont les rassurants.Je sais bien que mon bonhomme est tout jeune, et qu’il a beaucoup à faire, et que c’est normal qu’il ait du mal à régler ses horaires. Je n’ai aucune rancœur envers lui. Et même quand je me traîne hors du lit pour aller le chercher, quand je vois sa frimousse, et/ou quand il « gnappe » tout ce qui est à portée de sa bouche parce qu’il a faim, et/ou qu’il gigote dans tous les sens, ben, je fonds, il est trop chou.

Mais c’est pas paske c’est normal que c’est moins crevant, alors un peu de compassion, ça ne fait pas de mal, bien au contraire 🙂

 

EDITION :

Une remarque, plus probablement pour les non-mamans, ce billet n’est absolument pas là pour fustiger les gens qui posent des questions « classiques ». J’ai rien du tout contre les questions classiques, d’une part parce que je sais bien que c’est « pratique » pour lancer une conversation (surtout quand on n’est pas maman et qu’on ne sait pas quoi dire), d’autre part parce que j’aime bien parler de mon petit bonhomme. Cela montre l’intérêt que l’on nous porte.

Le point du billet était d’une part, de sourire un peu en imaginant que les questions qu’on pose à propos des enfants, on les pose à des adultes. D’autre part, de râler un coup contre ceux qui clairement posent des questions mais se foutent complètement de la réponse (sans compter ceux qui sont limite ravis que vous galériez, mais ça c’est une catégorie bien à part :P).

Je m’excuse si l’objet du billet n’était pas clair et qu’il a blessé quelqu’un !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

8 réflexions sur “Et il fait ses nuits ?

  1. Je pensais ça aussi! Elle est trop adorable quand elle a si faim qu’on dirait que ça vie dépend des 3 min de plus ou de moins qui la sépare de son biberon, mais qu’es ce que c’est crevant!

    J'aime

  2. Ouais, c’est pas parce que c’est normal qu’on n’est pas fatiguéEs (non parce que je sais pas chez toi, mais chez moi étrangement l’homme a toujours – ou presque – mieux dormi que moi depuis que j’ai appris que j’étais enceinte).

    Moi le jour où j’ai craqué j’ai acheté la Couverture miracle de RedCastle (enfin pas celle-là celle-là mais une autre marque qui fait exactement pareil, sauf qu’elle est blanche car je voulais pas de bleu ni de rose) et elle a bien porté son nom. Coïncidence ou pas.

    Bisous ! Et bon courage.

    J'aime

    • Oh je note la couverture et je vais tenter l’emaillotage à l’ancienne tiens !

      Oui je cumule pas mal de manque de sommeil depuis la grossesse aussi. J’aimerais bien savoir siester comme mon homme !

      J'aime

  3. Chere nouvelle maman,

    je comprends bien ce que tu ecris, mais du coup je me demande, quelle est l’attitude à adopter/les questions à poser quand on n’a pas d’enfant, à part le « comment vas-tu? ». Parce que bien sur, je n’ai aucun truc à partager, et les questions du type « il prend du poids? » etc, je pensais que c’était une bonne maniere de montrer de l’interet pour le BB?
    Et les phrases rassurantes, ça n’a pas l’air cool non plus?
    Tes conseils sont les bienvenus!
    bizou

    J'aime

    • Ah mais si mais si, ces questions sont les bienvenues. Je trouvais juste rigolo d’imaginer qu’on pose les mêmes à un adulte :))

      Et les phrases rassurantes sont très bien au contraire. Comme tu dis, tout ça montre que tu t’intéresses à ce que nous vivons. Alors que les « ça va passer » tout court, ça fait un peu « ouais bon arrête de te plaindre, j’m’en fous » !

      Je vais faire un ajout à mon article !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s