Au secours, gros blues

Jvais pas vous faire la liste de toutes les horreurs qui trottent dans ma tête. Je vois pas le bout du baby blues, il faut que ça cesse. Qu’est-ce que je dois faire ? 😦

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

22 réflexions sur “Au secours, gros blues

  1. Je suis pas vraiment une experte en la matière… :/

    Mais peut-être laisser ton bout de chou à super papa une après-midi ou soirée et sortir avec des copines (ou des collègues, je dis ça comme ça… ;-p). Ca te changerait les idées et peut-être ça te ferait du bien de pouvoir blablater de tout ça / ou te détendre et parler de tout à fait autre chose, comme tu le sens… Mais bref, t’offrir un moment off, histoire de te changer les idées et de prendre un mini recul sur ta situation.

    Quoi qu’il en soit, si besoin de parler etc. je suis à ta dispo. *gros câlin*

    J'aime

    • Aaah oui sortir avec une ou des collègues ça me tente bien :))) Par contre je ne sais pas te dire si mon périnée me laisserait aller jusqu’à Paris :/

      Merci bcp de ton ptit mot 🙂

      J'aime

  2. je ne saurais pas trop de conseiller, apres 9mois je ne me sens pas beaucoup mieux. surtout depuis le retour au travail. je t’envoi des bisous et du courage. et j’espere que d’autres sauront trouver les mots

    J'aime

  3. – respirez un bon coups
    – demandez de l’aide (famille, amis, pmi, SF, psy)
    – exprimez tes ressentis au papa et à bébé (même si ils ne comprennent pas tout ils ressentent tout)

    et de la patience, beaucoup de patience !

    J'aime

    • Merci beaucoup, j’ai commencé à appliquer tout cela. C’est peut-être dans ma tête, mais je trouve que bébé est plus calme lorsque je lui explique…

      J'aime

  4. Pas non plus une experte mais je pense comme LN qu’il faut sortir et s’aérer la tête. Si tu as du mal a laisser ta merveille; ce qui est normal surtout au début, sortez ensemble, à 2, à 3, avec des ami(e)s. Continue à prendre soin de toi, un peu de maquillage chaque jour, un masque de cheveux une fois par semaine.
    Surtout ne reste pas seule et parle à quelqu’un il ne faut pas que tu passes ton temps à cogiter. Les 3 premiers mois sont les plus dur parce que souvent les bébés se réveillent souvent pour manger et le temps que vous preniez un nouveau rythme, mais cette période passe.
    Si tu as besoin on est toutes là pour papoter alors n’hésites pas 😉
    bisous

    J'aime

    • Merci pour les conseils. On a fait une petite promenade hier et aujourd’hui et ça m’a fait du bien. J’ai aussi pris un temps pomponnage supplémentaire hier, je ne le faisais plus. On s’oublie vite dans le quotidien. Et moins j’ai le moral moins je me souviens de ce qu’il faut faire !

      J'aime

  5. 1ère chose à faire: en parler! J’avais posé la question à ma sortie de la mat, en prévention pour ne pas me retrouver démunie si j’avais le baby blues et la sage-femme a été catégorique, il faut en parler. D’ailleurs c’est écrit aussi dans le carnet de santé. Appelle la PMI, une asso, ou une SF libérale, mais surtout n’hésite pas! Et puis il faut bien se nourrir, sortir, s’aérer un peu.
    Courage dans peu de temps ça ira mieux.

    J'aime

    • La PMI m’a écrit pour me proposer la visite gratuite d’une infirmière puéricultrice pour répondre à toutes mes questions concernant mon fils, alors je vais en profiter et voir si je peux discuter avec elle de mes soucis également

      Merci de ton message 🙂

      J'aime

  6. je me permet un ptit com’ même si je ne suis pas encore maman et ne connais donc pas ce qu’est un baby blues…

    Mais de par mon métier, j’suis éduc auprés de maman en difficultés, j’ai la chance de travailler en collaboration avec la PMI et on n’oublie bien souvent que cet espace est ouvert a toutes les futures et jeunes mamans et que c’est un endroit d’une richesse exceptionnel, avec une equipe pluridisciplaire (SF, Psy, Consultante lactation, Medecin) et je pense qu’il ne faut pas hesiter a franchir la porte…

    La PMI n’est pas reservé qu’aux familles en difficultés.. Peut etre que la bas tu y trouveras une ecoute, un espace parent/enfant pour echanger avec d’autre mamans…

    Pleins de courage 😉 et pis 4 semaines c’ tellement peut face aux tels changement qu’est la maternité

    J'aime

    • Merci beaucoup 🙂

      Oui je pense contacter la PMI aujourd’hui,et je me suis forcée à en parler plus autour de moi. En verbalisant certaines peurs semblent moins rationnelles

      J'aime

  7. Bonjour, j’arrive sur ton blog, très intéressant au passage, et je lis ce petit mot…
    Baby blues? J’ai connu un gros baby blues pour ma grande fille, enfin c’était plus qu’un baby blues là, ça a duré 3 mois! Un conseil, un seul : parles-en, à qui tu veux, au médecin à la PMI mais parles-en rapidement!!
    Bon courage, et bon même si je débarque chez toi là comme un cheveu sur la soupe, je suis bien évidemment prête à en discuter

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ce message et pour ta visite 🙂

      Comme dit dans d’autres réponses à commentaire je me suis forcée à discuter hier et ce matin, et je vais contacter la PMI qui m’a proposé la visite d’une infirmière puéricultrice

      J'aime

  8. Pas de blues pour moi, 3 semaines après, mais j’en suis la première étonnée : ayant des antécédents de dépression j’étais considérée à fort risque de faire un gros baby blues ou une dépression post natale. Du coup je suis depuis l’accouchement en contact avec la PMI et aussi le réseau de périnatalité/guidance infantile que j’ai rencontré à la maternité. Ils sont très bien et à l’écoute, vraiment n’hésite pas à frapper à leur porte pour parler de tes soucis, ils ont l’habitude, personne ne te jugera.

    J'aime

    • C’est vrai que j’ai peur du jugement, et dans les moments de panique je me dis qu’on va me retirer l’enfant, c’est aussi ce qui fait que je me renferme… Mais ça empire le problème.

      Peut-être qu’avoir tous ces contacts est ce qui t’a permis d’y échapper, en tout cas tu as très bien fait de « prévenir » et d’être vigilante !

      J'aime

  9. Je n’ai pas trop de conseils, j’ai « subi » le baby-blues mais pas trop en fait (et à mon avis, le retour de bâton sera lors de la fin de mon allaitement).
    Je crois que tout le monde a tout dit avant moi, alors je ne te serai pas utile.
    Mais je tiens absolument à te laisser un petit mot de soutien, avec des ondes positives, des promesses de lendemain meilleur (sisi, je te promets) et de joies futures (je te le jure). Gros bisous Vaallos.

    J'aime

  10. Je dirais, sors, vois des gens, parles en à quelqu’un de la PMi ou même ton gynéco (ici c’est la sage femme qui te suit, je ne sais pas comment c’est en France..)
    Prends soin de toi pour renouer avec ton corps, pourquoi pas un massage dans un institut?
    Et essaie de te reposer dès que bébé dort, la fatigue et le manque de sommeil c’est juste une torture..
    Je te soutiens à 100%, en espérant que ça ira vite mieux, gros gros bisous

    J'aime

    • J’ai pu dormir plus ce matin, et c’est vrai que je sens tout de suite la différence. C’est pas facile de se freiner, il y a tant à faire chez soi !

      Suite à tous les commentaires hier je suis sortie me promener (et ce matin aussi), j’ai pris un petit moment pomponnage, j’ai discuté avec une amie, avec ma maman. Ca éloigne un peu les angoisses, en les formulant je m’aperçois que certaines ne sont pas justifiées, ça m’aide à prendre un peu de distance…

      Merci de ton message 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s