L’angoisse du biberon vide

Vous connaissiez peut-être l’angoisse du dernier yaourt. Du pot de nutella vide (oui, moi aussi je sue rien que d’y penser. Et pas parce qu’il fait 30 degrés.). Du dernier paquet de clopes pour les fumeuses. De la dernière couche (oh purée pourvu que je ne connaisse jamais). De la dernière serviette hygiénique.

Vous allez maintenant connaître l’angoisse du biberon vide. (Lisez ça avec une musique bien stressante pour vous mettre dans l’ambiance)

Sachez d’abord que ça intervient toujours, mais toujours, sur le biberon de la nuit. Quand votre moitié dort. Bref quand c’est vraiment pas le moment de faire pleurer son ptit bout, quoi.

Pour ceux qui n’ont pas suivi, nous sommes en plein pic de croissance (hop c’est par ici). Enfin bébé, hein, moi c’est bon, j’ai atteint ma taille adulte (on ne rit pas, au fond de la salle, 1m60 c’est honorable).

Donc bébé réclame un biberon la nuit (après nous avoir offert 3 merveilleuses nuits de 7h, que même qu’on espère qu’il s’y remettra après :P). Donc tu te lèves, la tête dans le… (et même que je l’ai entendu les pleurs la première, youhou je suis une vraie maman !!), tu chauffes le biberon, tu oublies pas d’aller chercher le bébé sinon ça marche moins bien, tu visses le biberon dans la bouche de bébé, et tu te rendors, euh pardon, tu attends.

Et là tu vois le niveau baisser. Baisser baisser baisser. Au début c’est bon c’est cool tu te dis la tétée ne va pas durer une heure et tu rêves de ton lit.

Au bout d’un moment tu doutes, y’a pas une fuite ? Nan ? Ah.

A la presque fin tu te dis mais euh c’est bon là t’as plus faim ? Hein dis ? Attends on va faire une pause. (Oui parce que tu fais des pauses pendant le biberon, sinon bébé t’en rend la moitié, et c’est pas cool). Bébé râle : hey mais j’ai faim moi rends moi mon biberon ! Donc bon tu revisses. Tu re-pauses. Tu revisses. Tu trembles paske y’a presque plus rien. Et puis là…

PAF !

‘A plus.

C’est vide, bébé.

Non mais c’est vide là lâche ce biberon.

Mais lâche-le !!!

Bon.

Petite goutte de sueur. Non toujours pas la chaleur.

Scrutage de bébé. Faim ? Pas faim ?

Ouf il ferme un œil !

Ah non il clignait juste.

Rha il s’agite !

Ouf c’est digestion.

Et là de trois choses l’une.

Soit bébé commence à s’endormir, et t’oublies pas de le remettre au lit avant de rejoindre le tien, et de préférence tu fais pas l’inverse.

Soit bébé re-veut manger et là tu cours dans la cuisine refaire du lait (paske t’as pas voulu le faire avant d’être sûre, pour pas gaspiller).

Soit RIEN, bébé n’a pas envie de dormir, et puis c’est tout. Et toi tu luttes contre ton sommeil, et tu le câlines, tu le promènes, tu le berces, et globalement, il s’en fout. Et puis au bout d’un moment il s’endort, juste quand toi tu te réveilles. NORMAL quoi !

Bon ben c’est pas tout ça, mais la sieste m’attend 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “L’angoisse du biberon vide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s