La première fois que… nos regards se sont croisés

C’était pendant une tétée (AU BIBERON bien sûr grrrr), un des premiers repas de quiétude, sans cris pour lui, sans pleurs pour moi, juste il a mangé, et il m’a regardée bien dans les yeux, pendant longtemps.

Je ne sais pas ce qu’il voit exactement mais c’était si bon, si rassurant, si réconfortant. Comme un petit baume sur le cœur.

 

Baby blues ou fatigue blues, je ne sais pas trop, mais je lutte, et quel meilleur remède que tenir mon bébé contre mon cœur, le regarder, le sentir serrer un doigt dans sa main.

 

Merci de tous les messages de soutien et de remontage de moral. Je n’arrive pas toujours (et même souvent pas) à y répondre mais croyez bien qu’ils sont reçus et qu’ils m’aident.

 

Et il faudra que je fasse un autre hommage à mon mari car franchement, sans lui, je sais pas ce que je ferai !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 réflexions sur “La première fois que… nos regards se sont croisés

  1. c’est dure les 1er mois! pour moi les 4 premiers et ça a ete long mais c’est plus qu’un mauvais souvenir!
    et tu vois pas besoin de donner le sein pour avoir de doux moments avec bébé 😉
    gros bisous et courage!

    J'aime

    • Merci 🙂 Les petits moments d’échange sont supers et rassurants car on se dit oui, ça vaut le coup. J’avoue que j’ai hâte de cumuler les moments d’interraction, d’échange, de jeu

      J'aime

  2. Ici ce sont les 3 premiers mois qui ont été durs mais on oublie tout très vite: Alexandre a un peu plus de 5 mois et ce n’est qu’en relisant mon blog et ceux des autres que je réalise combien j’ai pu en baver parfois! Ça peut paraître niais mais malgré tout ces premiers mois c’est quand même 70% de bonheur pour 30% de contrariétés 😀
    Courage, et n’hésite pas à en parler ça fait un bien fou
    bises

    J'aime

    • Merci à toi aussi !

      La mémoire est bien faite, on oublie vite les mauvais moments pour garder les bons en tête… Il me suffit souvent de le regarder dormir, avec ses ptites jambes en grenouille, pour fondre et me dire allez il va bien, c’est l’essentiel

      J'aime

    • J’en suis sûre aussi et c’est important pour moi de partager aussi bien le mauvais (paske ça fait du bien de parler et d’avoir tous ces témoignages de réconfort) que le bon (paske ‘faut pas déprimer les futures mamans :P, et que ces moments sont aussi forts que les instants de blues)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s